le bout du monde

roller au bout du mondeMots-clé: Le Havre, pays de Caux, bout du monde, roller, Lesueur, Cap de la Hève
Vous prenez le boulevard maritime à partir des kites, vous rollez bien au delà de l’estacade, vous passez le spot, ca devient un peu relou avec des galets oubliés par les coups de mer car ya plus de parapet, et là vous pouvez pas aller plus loin (en tout cas en roller). c’est le bout du bout. Le « bout du monde« . Après faut nager jusqu’à New York. (j’ai oublié de dire vous êtes à l’ancien « Chef de Caux », limite Le Havre)

C’est un amoncèlement de blocs éboulés, de galets, de toutes petites passées de sable, de bancs de plomb (une roche du temps des dinosaures et crocodiliens fossiles) au pied d’une falaise instable, le Cap de la Hève.

Charles Alexandre Lesueur (peintre naturaliste des expéditions scientifiques de découverte de la charnière XVIII-XIX°) l’a représenté à plusieurs reprises. Voici un dessin aquarellé du MHN du Havre.

Je vous prépare un post ou une page, p’têt les deux sur Charles Alexandre.

Hève Lesueur

Pis aussi, un clin d’oeil à Clem, pris sur Planet roller, les randos au bout du monde

(toutefois, je suis certain de l’avoir trouvé sur le site mentionné ci dessus et non chez l’auteur dont je ne possède pas l’adresse du site) Je ne peux fournir l’adresse mail de l’auteur du dessin, par discrétion mais transmettrai si on me le demande (je ne peux pas modifier la police de caractère de cet édit)

 

vache à roller

Eh, Ho, Hé… La suite de mon post « Princesse épinard » est parue sur le blog des princesses.

Z’avez remarqué l’allusion roller depuis deux jours, en fait c’est passeque à Nice, le premier et le troisième vendredi du mois RDV pour une Rando-Rollers à 20h30 au Quai des Etats Unis face à l’Opéra. De là hop 9 km de voie rapide, libérée de tout véhicule.

Aciao

 

 

separ mince

Suite

Page précédente où

separ mince

 


4 commentaires

  1. psykedelice dit :

    Rohhh làlàlà en fait tu es un gros jaloux :p
    *d’lapart d’la pouffe*

  2. mariuss dit :

    Délice> Oulala! il a fallu que je retourne voir les comm’s que j’avais laissé sur ton blog pour savoir ce qui me valait cette attaque en piqué. Par rapport au bambou, j’avais l’impression d’avoir été migne. Pis j’ai retrouvé celui où la gentille pouff mignonne aux grands yeux sourire d’ange avait la double peine : perdage de mode d’emploi des lazers et perdage de breloques du cou.
    hihi je l’ai bien mérité

  3. Clem dit :

    Ah, c’est si doux de lire des trucs sur Le Havre ! Ouais, je sais, je suis CHAUVIN puissance ouatmille, mais j’assume :o ) Merci pour le clin d’oeil à la vachounette ^^

  4. mariuss dit :

    Je m’aperçois bien tardivement que je n’avais pas répondu à ce comm’ de Clem.
    Ceci à l’occasion d’une mise au point sur la propriété intellectuelle du dessin humoristique de la vache à Rollers. J’ai donc aussi modifié la page pour rendre à César ce qui est à César , à savoir le dessin de la vache à Rollers est à Marc dit Marc’os dessinateur chez rollers et coquillages.

Répondre

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys