ma première aquarelle

Mots-clé : Maîîître en devenir, un artiste est né, verger

J’ai fouillé parmi les vieilleries pour retrouver ma first aquarelle. Bof ! J’ai aussi trouvé des petits trucs ébauchés (montrerai une autre fois). C’est le le papa à Tine qui faisait la sieste sous les pommiers, et c’est une jeune pomme d’un cm qui lui est tombé sur la tête et l’a réveillé et non la tite nièce qui faisait son cirque.

cherche vieilles aquarelles

 

 sieste sous pommiers

Sieste sous les pommiers normands, fête des pères 1993
séparateur bleu mince

page précédente

tag aquarelle
séparateur bleu mince

 

 

 


11 commentaires

  1. cmarie75 dit :

    Bonjour Mariuss ,pas mal du tout ton aquarelle de débutant tardif ( non je ne me moque pas du tout )
    je n’ai jamais essayé de faire même une aquarelle alors bon ,je vais me faire petite là , .

    Pas contente Tine !! bah il faut dire que tu envoies tes dessins voler et ton regard grrr pas facile notre Mariuss ,non plutôt très concentré afin de nous faire plaisir et pressé de retrouver the first aquarelle qui n’est pas mal du tout .

    Juste comme ça par pure curiosité ; tu as déjà essayé les sanguines ?? Pas l’orange hein ( je te sentais capable de me donner cette réponse ).

    C’est pas tout ça je suis bien a papoter avec toi si si mais je dois vaquer …

    Très bonne journée à plus tard Mariuss .
    Bises du matin mais de toute faîcheur .

    Marie ;-)

  2. laurearnoux dit :

    Bonjour Marius un eu tit coucou je file
    tu es de retour moi aussi mais je rame et souffre comme une vieille bête! bisous tout plein
    tu as du passer de bonnes vacances la chaleur me manque si tu savais combien pluie et repluie ce matin bon pas le choix! a plus tard ce soir sans doute!

  3. mariuss dit :

    CMarie > Pourquoi t’essayes pas ? Tu demandes à ton « chérid’amour » une chtite boite avec 8 à 10 godets de pigments, tu t’achètes un mignon pinceau en poil de martre rouge, un carnet de 10 feuilles de papier au torchon bien épaisses, genre 200 ou mieux 300 grammes au m2, tu prends au bureau une gomme blanche molle et un crayon à papier un peu machouillé, tu te munis d’un peu de sopalin, quelques vieux morceaux de papier à dessin pour servir de palette à tester tes couleurs, tu manges un micropot de miel ou de confiture que tu nettoies que tu lèches bien ensuite, pour transporter un peu d’eau, et hop, le joli chapeau sur la tête et tu t’assoies face au beau paysage ou le coin de jardin. Et hop, tu vas voir que t’auras pas encore tracé trois traits légers au crayon, ni posé la moindre touche de couleur, que l’attroupement dans ton dos se fera, et là, ce sera le plaisir enchanteur des commentaires de personnes autorisées. Cela ne te tente pas ? C’est comme un blog, mais tu réponds jamais aux commentaires, car tu as la langue tirée…. Bon t’es pas obligée de faire ressemblant puisque c’est toi l’artiste, mais évite de représenter le Mont St Michel si tu es installée dans le jardin des tuileries, ou la côte de Ploumanach si tu aquarellises devant le Mont Blanc, lol. Certaines commencent par le nu, avec de jeunes et beaux modèles (mais finissent pas forcément leur aquarelle, relol ! )

    Le regard, ben c’est vrai que la première fois, il semble que de nombreuses personnes croient que je vais les bouffer. Pis là, en plus, j’ai dessiné la cicatrice.

  4. eurekasophie dit :

    Bon arrête de jouer la carte de la fausse modestie . Si tout le monde pouvait réaliser avec succès ce qu’un sujet lui inspire, il y aurait foule dans le monde de la peinture …classique ? J’ai un doute. Mais n’ayant pas fait les Beaux Arts, je m’abstiens de tout commentaire. Obstine toi à peinturlurer si tu le veux…après tout, il n’y a pas de mal à se faire plaisir. Quant au choix de tes sujets, si tu penses qu’ils sont banals….essaie de passer à autre chose.

    Je dis toujours ce que j’ai sur le coeur et si je trouve tes aquarelles très jolies…c’est qu’elles sont très jolies POUR MOI. La beauté est subjective ne l’oublions pas . Maintenant, si toi tu ne les trouves pas à ton goût, alors cesse de les poster. Cela t’évitera de recevoir des com.. te félicitant. Ton blog n’est pas à ce que je sache une exposition d’oeuvres d’art, mais une représentation de ta personnalité , de tes goûts. Alors ne crache pas sur ce que tu fais avec plaisir.

    Quand je dis  » élogieux  » en parlant de tes com…sur mon blog

    « mariuss a dit:
    25 août 2009 à 0:20 éditer

    ben, moi je trouve que TU ES une ARTISTE !
    Bon, c’est juste mon opinion, mais je tiens à la faire connaître à tous tes lecteurs et à toi. »

    Tu trouves peut-être le mot un peu…. grandiloquant , ronflant . Je dirai donc : flatteur qui est d’ailleurs un synonyme de « élogieux » ou  » complimenteur « .

    Bonne journée mon « pov » Marius lol !

    Bise

    Sophie

  5. mariuss dit :

    Laure > ben c’est vrai, que cet été et cette rentrée, comme je l’écrivais avant-hier à une amie, j’ai beaux faire des efforts, me rapprochant toujours plus du vieillissement, jamais je n’ai autant ressenti la fatigue du corps. Je fais avec, mais cela file toujours un peu un coup au moral de se rendre compte que tout ce que l’on voulait faire, on pourra pas forcément y arriver. Mais je suis point là pour raconter mes vieilles douleurs.
    A Nice, il ne fait jamais très chaud. Donc même en ville cela reste supportable, pis les vrais niçois sont pas fous, l’été ils laissent la ville aux touristes et vont se foutre au frais dans leur « campagne », en haut, dans l’arrière pays ou en montagne, dans la « Suisse niçoise » comme l’ont appelé Victor de Cessole et ses copains anglais. D’ailleurs, ma grange de chez les loups, avec son terrain, est officiellement chez le notaire « une campagne ».
    A ce soir en effet pour une autre aventure.

  6. Ton beau-père s’appellerait-il Newton ?
    ARSENE GRISALI

  7. jctrestini dit :

    Ne pas confondre: « les pommes qui tombent » avec « tomber dans les pommes »
    quoique…..!!!

  8. mariuss dit :

    EurekaSophie > je ne partage pas vraiment ce point de vue : ce n’est pas de la fausse modestie,dans la mesure où, en Art, sur mon blog, 90% des oeuvres présentées sont des oeuvres d’autres personnes avec qui je n’ai aucun lien, simplement j’ai flashé dessus, j’estime qu’il y a quelque chose dedans ou derrière, et en profite qui veut. Je n’ai mis en avant que 3 (peut être 4 ?) aquarelles de débutant faites par moi, je ne les vend pas, j’en ai offerte une à Amandine, une lectrice. Simplement l’aquarelle ou le dessin me semble un vecteur plus intéressant pour rendre compte d’un lieu ou une chose, que la banale photo. d’abord parce qu’une photo de vacances c’est pas de l’art (dans 99% des cas), d’autre part à cause de ma formation professionnelle de naturaliste, où toutes les expéditions scientifiques du passé, des grandes découvertes, ont embarqué des artistes naturalistes qui rendaient compte des observations – paysages, biologiques ou ethnologiques – le plus souvent par l’aquarelle. Ceci avec un trait et des couleurs fidèles qui font encore autorité pour décrire la biodiversité du passé. Et que, réussir à peindre un animal marin remonté des profondeurs, avant que ses couleurs se fanent, c’est coton : moins de 20 minutes après la sortie de l’eau, la rutilance voire la couleur des ces splendeurs est éteinte, disparue. Alors chapeau, moi j’en suis incapable : pour peindre un paysage « inerte » comme l’estacade, il m’a fallu 3 h pour la première étape : ciel et première approche de la mer. inutile de dire que la marée a baissé, le ciel et les nuages ont changé, la trouée lumineuse à l’est a disparu, puisque le soleil derrière les nuages était maintenant beaucoup plus haut, les ombres différentes. Et que dire, lorsque je suis revenu le lendemain à la même heure, où le ciel était gris, la brume omniprésente sur le trait côtier de l’autre côté de l’eau, la marée décalée d’une bonne heure… Et il m’a fallu 2h30 pour finir les détails.
    Turner, Boudin, Lesueur, RSDou plus contemporains, Malandain, Lefranc, Kallmann, Duhamel sont des gens qui brossaient, ou brossent, leur aquarelle en moins de 15 minutes. J’en suis incapable, comme je suis incapable de fournir la saturation et l’intensité des couleurs, même si mes tonalités sont acceptables.
    Changer de sujet, ou de composition mais j’en suis incapble, je n’arrive pas à sortir de la répartition grossière 1/3 – 2/3 ciel terre (ou mer) ou premier plansecond plan (ou l’inverse), à monter un triangle attirant le regard, même si chez les « scouts » j’ai appris et retenu les bases d’un croquis pano. Je ne sais pas décentrer mon sujet. Quand bien même je sais qu’il faut le faire.

    Alors, peut être beaucoup de lectrices-lecteurs trouvent que c’est bien, mais je sens bien que c’est nul, t’as vu les drapeaux figés, gras ? l’estacade sans ombre sous le ponton, la nullitude du reflet des piliers sur le perré béton ?

    Je ne cherche pas l’excellence, mais essayer de dépasser ce basique qui devrait bien faire rigoler un artiste.
    Si en dessin, j’ai au départ une petite facilité, car mon trait vient tout seul, en peinture…

    Je discutais avec une collègue dessinatrice professionnelle qui peignait un peu, vachement sûre d’elle, jusqu’à ce ce qu’elle m’avoue qu’un jour, on lui avait fait comprendre qu’elle n’avait aucun avenir, malgré son métier, car ce qu’elle peignait était complètement out, sans extravagance, sans message. Depuis elle s’épanouit dans la comm en vidéo et sur une thèse sur je ne sais plus trop quoi entre art et femme.

    C’est sûr que si je reviens trois fois sur la même aquarelle, j’y arriverai peut-être, mais bonjour la spontanéité…

    Cela ne répond peut-être pas entièrement à ton comm, mais, bon, je garde un peu de texte pour les autres lecteurs-lectrices aussi.

    A part çà, Tine me serine que je devrais vendre mes aquarelles, même pas cher, pour finir par me payer les toiles de pré ou post inmpressionnistes qui me plaisent bien. Je lui dis toujours que bah, voui, une fois à la retraite pourquoi pas, mais à quelques euros le petit carré de vélin aquarellé, il va me falloir hachement d’acheteurs pour me payer mon premier Boudin, mon huile de RSD ou mon Heinard… Lol !

  9. mariuss dit :

    Alain Gressier > J’y ai pensé, comme fervent admirateur de Gotlib, des dingodossiers de la coccinelle et de Newton, mais là il se remettait de son premier AVC, donc…

  10. mariuss dit :

    JCTrestini > Oui…. Malheureusement, comme dit plus haut, il sortait d’hôpital, déjà plein de yaourt là haut-dedans, après s’être effondré, dans les pommes comme on dit.
    Alors cela a été pour moi l’occasion de le figer dans ma mémoire, par cette esquisse, pauvre pappy qui me demandait de l’aider à remonter son pétard et lui fournir des munitions, car il n’en était plus capable ni d’assembler culasse, canon et autres pièces de la prise de guerre familiale dont il avait hérité, ni de se souvenir auprès de quels amis refueller en 7.65.

    Quand j’ai pu accéder à sa demande, son 4° AVC l’avait laissé incapable de me reconnaître et de comprendre qu’est-ce que c’était que ce vieux browning, que mes amis avaient réussi à remettre en état.
    Donc non, ni Newton, ni tomber dans les pommes pour ce post d’hier soir. Juste un super papy, grand brulé lorsque son char a sauté, quelques heures avant que son escadron ne libère Strasbourg.

  11. mariuss dit :

    Re-CMarie, suite > la sanguine, j’ai essayé, je m’en sors pas, le dessin sanguine et fusain que j’ai fait pour Evelyne de Scribouille et peinturlure est tellement moche que j’ai pas osé lui envoyer. Pis maintenant, j’ai peur qu’il soit décalé, donc je l’ai caché profond dans le carton à dessin, mais c’est un autre problème.

    Ce que je domine pas trop mal, c’est les colos avec diverses ocres (rouge, jaune, etc.) pour teinter mon mortier de chaux, lol.
    Pis aussi, l’utilisation d’ocre rouge, jaune, terre de Sienne, pour teinter mon plâtre à modeler quand je coule des moulages de dinosaures, colorés dans la masse.

Répondre

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys