Archive pour janvier, 2010

Flocon et le train

Mots-clé : parfois la distance entre bonheur et son inverse est très faible.

C’ést l’histoire d’une petite fille dans un train.

C’était un long voyage vers elle ne savait où.

Quand elle était montée dans ce train, avec ses parents, ses sœurs, on lui avait dit d’être gentille parce que le voyage serait long, et que parfois le train n’allait pas exactement où on pensait qu’il devait aller.

Mais cela ne lui posa pas de problème car de toute façon elle était gentille.


Dans son wagon, elle rêvait, une petite musique dans la tête et des étoiles plein les yeux pendant que le train filait vers des royaumes ensoleillés au travers d’une nuit complice.


Et puis elle découvrit des lions et des éléphants, et des girafes aussi sous le soleil.


Son papa avait été obligé de descendre à une petite gare pour régler une affaire urgente, ses sœurs jouaient moins souvent avec elle dans son wagon, occupées qu’elles étaient avec leur panoplie de docteur pour l’une et pour l’autre une panoplie sûrement tout aussi importante mais cette andouille de train, dans sa folle course, a oublié de me dire ce que c’était.

De toute façon, cela n’avait pas d’importance, car la petite fille s’amusait bien dans son wagon, mieux que si elle avait été sur les petits nuages blancs et un peu bleu et rose qui floconaient pendant que le train continuait son voyage.


La petite fille avait de plus en plus de paillettes dans les yeux, et la petite musique dans sa tête était de plus en plus présente… Car là-bas, au milieu des éléphants et des girafes elle avait récupéré un trésor. Et elle chantonnait pour ce trésor, même si elle s’était rendu compte que cet andouille de train volage avait changé de direction.

Mais la petite fille s’en moquait car de nouvelles étoiles brillaient dans ses yeux. Jamais autant de myriades d’étoiles et de paillettes n’avaient brillé dans les yeux d’une petite fille se disaient les autres passagers du train.


La petite fille était la seule à entendre la musique dans sa tête si forte, si pure, si cristalline. Et son rire tintait faisant écho à la musique dans sa tête et rehaussant les étoiles et paillettes dans ses yeux. Il n’y avait plus de nuit, plus de jour, plus d’andouille de train divagant. Il y avait… le doudou qu’elle avait trouvé dans un wagon voisin. C’était le plus beau des doudous. Celui dont rêvent toutes les petites filles. Et ce doudou lui avait offert un autre trésor.


Et maintenant dans leur wagon, on ne voyait qu’eux : la petite fille avec sa musique dans la tête, ses étoiles et paillettes dans les yeux, son doudou et ses deux trésors.



Et cet andouille de train a du emprunter bien trop vite une voie où les rails étaient mal boulonnés.


Un cahot imprévu, et le doudou s’est envolé par la fenêtre vers les lourds nuages noirs. Le train dit qu’il n’y était pour rien, que c’est un sorcier qui a envoyé au vent un maléfice.


Quoiqu’il en fut, Flocon restait juste avec ses deux trésors et la musique et les paillettes s’étaient envolées, les étoiles ne se voyaient plus au dessus de cet andouille de train qui continuait sa course sous les nuées noires et sombres secouées par le tonnerre. Flocon pleurait…


Vint le contrôleur, un méchant homme qui prétendait que Flocon n’avait pas son billet. Dans le wagon, on ne voyait plus qu’une petite fille triste serrant contre elle très fort ses deux trésors et dont le regard se perdait dans les nuages.

 


Je n’ai jamais su la fin de l’histoire, cet andouille de train ne s’intéresse pas à ses voyageurs.


J’ai entendu dire, mais on dit tellement de choses, que la petite fille était toujours dans le train, que le contrôleur aurait accepté d’attendre l’arrêt suivant pour lui réclamer son billet, que des voyageurs se seraient cotisés pour réunir des piécettes, que sa maman lui aurait fait parvenir une bourse avec d’autres piécettes, que Flocon aurait fait rire des enfants pour prolonger son billet, qu’un vieux voyageur lui aurait remis quelques paillettes dans les yeux avant de descendre à l’arrêt suivant. Mais je le répète, le vent emporte tellement d’histoires que dans ce train on n’entend pas grand chose, à la fois tout et rien.

 


Alors je vais tenter de finir l’histoire à mon idée. Moi je crois que Flocon est toujours dans le train.


Avec ses deux trésors serrés contre elle. Et un doudou, oh pas SON doudou, mais un doudou, et dans ses yeux il y a encore des paillettes et des étoiles, et dans sa tête il y a toujours la petite musique, et l’on entend toujours les petites notes cristallines tinter lorsque coule son rire. Et parfois elle rencontre encore son doudou, dans un nuage ou la nuit, car en fait il est toujours là, caché.

 

Je dédie cette histoire à V.

 

Et lorsque j’ai écrit cette histoire j’ai pleuré, trop pour faire un dessin, car mes larmes mouillaient le papier

séparateur bleu mince

page précédente
séparateur bleu mince

les punis : le coup de la règle

Mots-clé : Pédagogie active, apprendre par l’exemple, la punition

Aujourd’hui, avec mes stagiaires, je les mets en condition comme en classe. Nous abordons un sujet délicat : la sanction et les punitions… Voilà, cela se passe exactement comme cela.

le coup de la règle

séparateur bleu mince

Edit > C’est Mlle Douceur qui est la 50000° visiteuse sur ce blog, avec son comm’ sur la fête à Tine. Elle ne sera donc pas punie !

séparateur bleu mince
page précédente

séparateur bleu mince

Bonne fête, Tine !

Mots-clé : école, cancre, fête

Aujourd’hui, devinez quoi… emoticone

Bonne fête Tine

Héhé, j’ai quand même réussi à parler d’école, non mais ! Na !
séparateur bleu mince
Edit > Sinon je poursuis ma relecture des vieilles pages des blogueuses où je redécouvre encore des perles que j’étais pas tombé dessus. Comme l’accouchement de Lune Rousse et ses premiers moments de maternité

ou bien

les bébés chouettes automnales de farandoles

ou pour rester dans l’ambiance montagne vu qu’il a neigé cette nuit au dessus de 400 m,

la recette de tartiflette de Vallou (vieille de trois ans quand même, bonjour le blog vivace)

séparateur bleu mince
page précédente

séparateur bleu mince

fanart pour le blogniversaire

Mots-clé : vision des choses et réalité des choses, Optima

Hier, j’ai reçu un fanart d’Optima pour la peine que c’était mon anniversaire de blog. Toutefois, en fait cela ne se passe pas tout à fait ainsi durant mes cours. Alors je vous ai mis un instantané pris durant une séance avec mes étudiantes.

le fanart d'optima

 

la grenaille de l'île de Ré

séparateur bleu mince
page précédente

séparateur bleu mince

danse jusqu’au bout de la nuit

Mots-clé : Blogniversaire, danse, la fête

Et la fête s’est poursuivie avec les derniers arrivés, Francis qui danse avec Lorette, Dounietta emmenée par mariuss, la Mite et son Poupou.  Je les ai pas tous redessinés, j’ai représenté que les nouveaux danseurs, mais quelle nuit, lez zamies et zamis ! Y compris Chamade qui vient d’arriver juste après le post de ce dessin. Allez, prend un peu de Champomy, Chamade ! Peut-être que Bouboul va t’inviter à danser, alors Bouboul, fais pas le timide…

danse au bout de la nuit

séparateur bleu mince
page précédente

séparateur bleu mince

la fête du miniversaire du blog

Mots-clé : la fête, blogniversaire, Champomy et gros gâteau

Hier soir on a fêté le blogniversaire avec tous les zamis et toutes les zamies, et yen a encore qui doivent arriver, alors on remet ça aujourd’hui aussi, hips !

la fête du miniversaire

Et qui j’entends cogner à l’huis, là ? Entrez, entrez, il reste encore plein de Champomy et j’ai des chaises si le banc est plein. C’est la fêêêteu, c’est la fête !

séparateur bleu mince

Edit > en me promenant sur le forum des dessineux, car je venais de recevoir un message m’avertissant d’une réponse à un de mes comm’s, je viens de m’apercevoir d’un truc : Qu’ils aient 16, 21, 25, 35 ou plus années, les dessineux se représentent le plus souvent comme des gamins ou gamines. Je suis pas capable de dire pourquoi, mais, à mon sens c’est pas neutre, cette tendance à être de grands zenfants. La représentation imaginaire dans l’inconscient collectif du public de lecteur de BD ? le pire, c’est que la plupart des dessineux ne font pas de BD, mais juste des ti dessins. Mystère. Votre avis ?

Bon, ceci dit je veux bien reconnaître que c’est existentiel comme question. Survival. séparateur bleu mince

page précédente : l’anniversaire du blog

séparateur bleu mince

j’imaginais pas comme çà…

Mos-clé : 365 jours, 365 pages

Pourtant j’avais fait un effort… Ca c’était celle en plus, la 366ème pour débuter…

blogniversaire 1

stats 26 janvier

séparateur bleu mince
page précédente

ma première page
séparateur bleu mince

Happy happy birthday to you

Mots-clé : heureuse

Cette jeune femme dont c’est l’annive, très fière de ses docks 1914, m’a demandé d’être le parrain de sa fille. J’en ai pleuré. Voilà, rien à dire de plus. Si ce n’est « merci »

annive Val

séparateur bleu mince
Page précédente

séparateur bleu mince

Au secours ! on nous séquestre…

Mots-clé : séquestration, sans mangeoire fixe, conflit éco-social très dur

Ils nous retiennent prisonniers. On va mourir de froid. Pitié, acceptez toutes leurs exigences.

la séquestre 1 les revendications.

On tiendra plus longtemps. Les conditions de séquestration sont très dures….

 la séquestre 2 conditions inhumaines

Hihihi ! Je crois que ça marche les coupines, vous allez avoir plein de graines tout l’hiver et Pilou, des croquettes…

séparateur bleu mince
Page précédente

séparateur bleu mince

le plus important

Mots-clé : déménagement, cartons, l’essentiel pour débuter dans la vie

Aujourd’hui j’ai aidé mon plus jeune à déménager. Il est parti vivre avec sa Juju dans une chambre qu’il sous loue à un copain. Ce matin, j’ai appris ! Aussi, au lieu d’aller à la grange, qui c’est qui a fait des voyages de cartons ???

les cartons

séparateur bleu mince
page précédente

séparateur bleu mince

hommage à Audrey Ze Panda et son zapbook

Mots-clé : Zapbook, fluff, Panda, Angoulême, blog dessin

Elle nous avais proposé un challenge : illustrer son blog à partir de ses dessins à elle, fournis hors contexte, dans une liste qu’elle mettait à notre disposition. Cela avait donné cela de mon côté.
hommage à Panda

La Bretagne, je crois qu’elle venait d’y passer ses vacances voir le 8 octobre 2009 en faisant défiler pour retrouver la date et puis aussi le 27 juillet (pareil, faire défiler jusqu’à la date)

Paris, je sais plus pourquoi, mais elle y était allée et en avais gardé un très mauvais souvenir

Valenciennes avait été un moment extraordinaire de célébrité, mais elle y était connue pour une sombre histoire de pute (c’était son désir avoué étant étudiante, qu’elle remettait en scène périodiquement, on était chaque fois mort de rire voir 17 juin et 4 juin en faisant défiler et ) vous pouvez aller voir Valenciennes 29 juin (faire défiler jusqu’en bas pour trouver la date) et puis  là Valenciennes 27 juin (pas besoin de faire défiler, lol) ou même le 25 février (sans défiler)

Et donc la chute finale pour son déménagement avec son mec blasé, ayant arrêté de poser des questions.voir 24 juin et 23 juin en faisant défiler pour la date et puis aussi la journée de la femme du 9 mars (faire défiler…) ou bien  ah ben non, les trucs plus anciens elle les a viré grrr

Je sais bien que c’est pas terrible comme histoire, puisque c’est revu par moi à partir d’un florilège de ses dessins imposés, on n’avait le droit qu’a modifier l’ordre des dessins et inventer la légende, mais c’est tout à fait dans l’esprit de son blog , même si pour cela  j’ai du modifier deux dessins et rajouter un montage pour le dernier entre son mec et un dessin de Panda fait par moi.

J’oubliais elle a aussi un furet blanc et adore le flufff !

séparateur bleu mince
Ci dessous, à mon sens un de ses meilleurs posts, mais je n’ai plus son titre et je n’ai pas réussi à retrouver l’adresse de l’original.

étudiante1

étudiante 2

étudiante 3

séparateur bleu mince
page précédente

tag fanart

séparateur bleu mince

pis la page mon musée à moi pas finie, par définition, mais qui s’affiche quand même

Ah, oui, deux nouveaux liens : vers des photos simples mais superbes rencontrées au détour du chemin

et vers Mamini aufouretout

séparateur bleu mince

 

l’inspection

Mots-clé : vérification approfondie des conditions de sécurité et des apprentissages, solidification de la matière eau

Aujourd’hui, j’étais en « inspection » de mes stagiaires dans deux écoles là-haut, dans le haut-pays, chez les loups dans le grand désert blanc. Ce fut une rude et dure journée à faire des sciences.

inspection

et je peux en fournir la preuve

 inspect école Caussols

école Caussols

jugez-vous-même !

séparateur bleu mince

Sinon, un peu beaucoup de tristesse, car Audrey (Ze Panda) vient de clore son blog. Le dessin y perd beaucoup.

séparateur bleu mince
page précédente

séparateur bleu mince

 

la tromperie

Mots-clé : les fourbes, ADSL de sa race, fuck la fibre, grrrrr

J’étais naïf… Je pensais qu’avec la fibre, à moi la connexion 24 h sur 24, tous les jours… C’était trop simple….

adsl toujours

Pis là, je vais pouvoir lire vos comms et y répondre. Mais, bonjour la galère pour reparamétrer la config de la nouvelle box.

séparateur bleu mince

page précédente

séparateur bleu mince

 

Deus omnipotens Créauit Sexdielus Celum & terrum

Mots-clé : 1666, Jean Despautère, Gabriel du Préau, grammaire

Vous savez déjà comme j’aime les vieux machins et autres trucs de notre patrimoine, tant artistique que plus commun, quotidien même. Et cela ne tient pas à mon âge, car déjà, il y a moultes années, avec Tine, le Nowelle précédant notre mariage, nous étions tombés sur une mine de vieux trucs et machins dans un hameau écroulé, complètement abandonné sauf à servir de remise pour la nuit pour les brebis d’un vieux berger italien très ours, que l’on apercevait fuyant les contacts lors des estives sur l’alpage de ce qui ne deviendra le Parc du Mercantour que plusieurs années plus tard. Un beau pétrin, trop lourd pour être transporté, puisque ce hameau oublié de tous, à mauvaise réputation pour on ne sait quelle raison (pendu ? vieil original un peu mécréant ? avalanche ? dont les gens du coin n’ont jamais voulu parler) se situait en cul de sac au pied de la montagne d’Aspre, à 1500 m d’altitude, accessible par un unique chemin beau mais pentu, nécessitant 2h30 de marche.

hameau oublié Aspre

Nous l’y avions trouvé, coincé sous un pan de mur éboulé, dans une ancienne énorme maison d’habitation écroulée, de trois étages, dont la facade disparue laissait voir les pièces béantes, abandonnées brutalement depuis peut-être trente ans, avec tout en place : nappes, vaisselle, journaux, calendrier au mur, photo des aieux, casseroles encore sales, vêtements pliés dans les niches servant de rangement, le tout mangé par trente hivers de neige s’accumulant de janvier à fin avril, puisque le toit n’était plus qu’une passoire, les planchers aussi, rendant la visite fort dangereuse, même si à l’époque j’étais plus mince. Il restait un magnifique placard mural avec quatre portes en mélèze sculptées au couteau (qui ont néanmoins été emportées par un brocanteur, comme il en traînait souvent, entre Nowelle et Pâques).

Jonchant les prés de fauche abandonnés tout autour, il y avait quelques ruches façon brusc (=tronc d’arbre évidé avec une pierre plate dessus), un moule à fromage, deux paniers tressés et des livres reliés en cuir, détrempés, sous un bardeau (planche de mélèze pour les toits).

les deux livres 1711 et 1666

Ce sont ces deux livres que j’ai rapporté. L’un a sa page de garde manquante, mais il est probablement presque aussi vieux  que celui que je vous présente ci dessous qui date du 8 novembre 1666.

J’ai mis longtemps à reconstituer l’histoire probable de ces livres. Ils étaient manifestement passés de main en main, servant à apprendre à lire aux gamins du hameau du temps où celui ci avait suffisamment de marmaille pour que l’on engage pour six mois une institutrice, qui faisait les six mois suivants dans un autre hameau de la vallée puis revenait l’année d’après. On voyait encore en étage, inaccessible, pendu au dessus du vide, les tables de la salle de classe improvisée avec un tableau noir, simple grosse dalle d’ardoise gris clair informe, et une carte pendouillante au mur.

Ces deux livres ont donc permis à des générations d’écolier à lire et à écrire : Joseph Raynaud, T. Mons, Félix Rainiaud, JanLouis ???, et « celui qui le rapportera pas à son maître, le diable se lenportera« 

grammaire 2

Voilà, c’est donc un ouvrage de Grammaire française avec privilège du Roy scellé du grand sceau de cire jaune pour 7 ans, imprimé en 1666 à Lyon avec un advertissement aux escoliers François? C’eft à vous à y prendre garde, & pour voftre avancement, & pour voftre falut. Adieu.

grammaire 3

Vous y noterez le joli dessin de l’évêque tenant un ciboire, réalisé à la plume avant 1743.

L’autre livre, à gauche sur la photo du haut, avec sa couverture en meilleur état, probablement imprimé le 16 septembre 1711, relate des lettres de Monsieur de Nifmes, dit aussi Monsieur de Fléchier, évêque de Nifmes, à diverses comtesses, desmoiselles et autres soeurs religieuses, ou colonels de dragons, ainsi que diverses relations de prophétesses et révoltes en Vivarais et naufrages sur le Rhône (Il semble avoir existé un tome 2).

Sympa, no ? C’est le plus vieux livre que j’ai jamais vu pour de vrai, et il est dans mon bureau. Pas de petites satisfactions, et mes chevilles, ça va.

Ah oui, chez nous en 1666, il ne semble pas sêtre passé de trucs mémorables, au vu de mon sondage sur le net, par contre c’est la date du grand incendie de Londres. C’est au milieu de Louis XIV, et Mazarin est mort depuis 5 ans, on a foutu la pile aux Iroquois pour pouvoir fonder Québec en nouvelle-France, et on est en train de se remettre sur la gueule avec les anglais, l’Académie des Sciences débute, le port de Cette (=Sète) aussi, et l’édit du canal de l’entre-deux-mers est enfin signé.

séparateur bleu mince

Ceci dit, j’ai besoin d’une idée qui tue ou qui décoiffe pour mon blog et je trouve pas du tout, grrrr.

séparateur bleu mince

page précédente

Une page en cours de réalisation, qui va continuer à s’organiser : Mon musée à moi

séparateur bleu mince

 

pas simple d’aider une jeune amie

Mots-clé : soutien, peur, dents, tenir la main

Comment se positionner ? Je doute, car suis-je utile ? Et pourquoi moi ?

roulette

séparateur bleu mince

Le 4000ème commentaire, c’est Paty ! Champomy !

séparateur bleu mince

page précédente

séparateur bleu mince

 

Faut pas leur en promettre…

Mots-clé : biodiversité, oiseaux, hiver

Ils sont incroyables ! Impatients, râleurs, difficiles, sous prétexte que cela fait cinq semaines qu’on avait pas mis les pieds à la grange de chez les loups et qu’il y a 60 centimètres de neige bien tassée, les ti noizeaux nous on fait toute une histoire. Ben, pour nous aussi c’était pas facile d’apporter les boules de graisse, pis les pommes, pis le sac de graines de tournesol, sans compter tous les restes pour Pilou, le renard.

faut pas leur en promettre

séparateur bleu mince

grange 60 cm neige

Après 45 minutes de raquettes, enfin la grange

séparateur bleu mince
Tine avec les raquettes

Même en raquettes l’accès est laborieux dans la neige fraiche

séparateur bleu mince

page précédente

Et puis, sinon, toujours la nouvelle page sur mariuss pour les curieuses

séparateur bleu mince

Qui écrira le 4000ème commentaire ? Le suspense est en marche, probablement lundi 18 janvier. tadaaa !

séparateur bleu mince

 

choumignon, platrier et peintre

Mots-clé: Tout beau tout neuf, réparé, propre

Vous vous souvenez de l’état désastreux dans lequel Tine avait trouvé son apparte en rentrant, ben ça y est, j’ai tout remis en état.

platrier et peintre

séparateur bleu mince

Page précédente

Et puis, sinon, une nouvelle page sur mariuss pour les curieuses

séparateur bleu mince

 

voeu n° 2

Mots-clé : last technologie addict, fibre optique, connected people

Mon voeu n° 2 est assez simple, c’est de retrouver une connection ADSL fiable. Je l’ai rêvé, Orange nous l’a fait. Qualité hein, deux techniciens de 13 h à 18h10 qui ont appelé au secours un informaticien au bout de 4 heures. Et donc à trois ils ont réussi à ce que Unblog ne me reconnaisse plus quand je réponds à vos commentaires.

C’est Tine qu’était contente que mon voeu soit exhaucé !

la fibre optique

séparateur bleu mince

page précédente

séparateur bleu mince

 

voeu n°1

Mots-clé : voeu, artistes, galerie

Tendresse ne m’avait pas vraiment taggué, mais m’avait mis au défi comme d’autres d’illustrer trois voeux pour moi.

Tout d’abord, je me suis dit que des voeux pour moi j’en avais pas, ils zétaint toujours pour les autres. Puis, je me suis dit que c’était pas forcément mes voeux mais ceux de Tine et moi. A part 20 ans de moins, ce qui est fort improbable, il fallait des voeux réalisables.

Alors en cherchant bien, j’en ai trouvé 3. Voici le premier, car c’est dur à dessiner.

 

C’est transformer notre chai et sa grange attenante de notre ferme viticole saintongeaise des bords de Gironde, en galerie d’expo gratuite pour nos ami(e)s artistes. Il y exposeraient leur photos, leurs toiles ou aquarelles, leurs sculptures. Oh, bien sûr, paumécomme c’est jamais personne passera les voir, sauf dans le cas d’une manifestation comme l’Aire du vent, qui s’est déjà déroulée deux fois au village et où on manquait de lieu d’exposition, il a fallu prendre l’église et une laiterie. Mais ça fait rien, on réunirait tous les zamis et les zamies, Louena ferait du Slam, Tendresse exposerait ses poésies en grand, Francis ces textes, Sophie ses recettes, farandoles ses dessins et on boirait duChampomy et du Pineau blanc jusqu’au bout de la nuit autour d’une éclade de moules. Voilà, mon voeu n°1. C’est réalisable.

galerie du chai

séparateur bleu mince

Pour ce qui est de mon internet, c’est pas terrible mais c’est moins pire que la cata attendue.

séparateur bleu mince

page précédente

séparateur bleu mince

 

quitte ou double

Mots-clef : fracture numérique

Appelons cela, les bienfaits de la fibre.

Aujourd’hui France Télécom m’installe la fibre. J’avais rippé sur ce nouveau contrat suite aux déboires de ma siouper box ADSL Thomson. La fibre optique, super rapide, 20 giga de stockage, bref sympa. J’avais lu toutes les petites lignes du contrat du mec qui était passé m’expliquer. Hier soir, je lis la version courrier du contrat reçu pour confirmation par la poste :

Mon numéro de phone fixe en 09 out. Bon c’était prévu.

Mon numéro de phone fixe en 04 out. Gargl ! pas prévu çà, il devait rester.

Mon adresse mail : Changement. Regargl ! Toutes les notifications du blog inconsultables. trop tard pour réagir

Ma sauvegarde. out. pas possible. Toutes les archives professionnelles stagiaires (je reviens juste à l’instant du boulot, j’ai réglé ce problème-là) et toutes mes archives blog. Pfuit. J’ai une heure pour me retourner.

Alors si ce soir plus rien répond vous étonnez pas. C’est que ça répondra plus. A tout hasard je fais une dernière sauvegarde WordPress.

bienfaits de la fibre

Image de prévisualisation YouTube

séparateur bleu mince

page précédente

séparateur bleu mince

 

à nouveau les copies 3 mort d’un régime

Mots-clé : histoire, désespérant, prise de poids, grignotage

Le plus dur avec cette correction des copies c’est qu’on grignote tout le temps. Je vous dis pas les résultats sur la balance après, Tine comme moi…

mort régime

séparateur bleu mince

Allez, pour se remonter un peu le moral, danse !

Image de prévisualisation YouTube  valse viennoise

séparateur bleu mince

page précédente

tag copies

séparateur bleu mince

 

les prix flambent

Mots-clé : deal, économie de marché

Ces temps-ci, ça tombe bien j’en avais fait rentrer pour ma conso personnelle à la grange.

bien pur

Faut dire, qu’il y a pénurie, car on a encore rien trouvé de mieux pour mettre sur les routes et la plupart des mairies sont en rupture de stock. Qui c’est qui va pouvoir se payer pleins de roudoudous chez Puyricard et des sacs pour Tine ?

séparateur bleu mince

Trop froid, par chez vous ? allez vous faites comme la minette cela va vous réchauffer !

 

Image de prévisualisation YouTube

séparateur bleu mince

page précédente

séparateur bleu mince

 

boules de slam

Mots-clé : poème, clin d’oeil, Louéna

J’avoue que je connaissais pas du tout, c’est Emy qui m’a permis d’entrevoir un art inconnu de moi.

batailles de poèmes début

boules de poèmes suite

J’ai pas eu le temps de répondre longuement aux commentaires du jour, si je voulais poster ce dessin clin d’oeil ce soir ! Alors comme me le dit une certaine amie : un coucou, un bizou et zou ! bref, j’ai fait rapide.

 

Bon, ceci dit, Kiridam a peut-être pas complètement tort, cela devient les bisounours mon blog. Je vais te me recadrer cela avec un peu plus d’art, d’histoires (yen a au moins trois non finies : les tranches et la ballade avec les trois guignols et le coup de l’arsenic à l’explosif), de pointus ou de mer, de bêtises sur ebay, mais je suis pas encore prêt à revenir sur la rebellion tout de suite.

séparateur bleu mince

Page précédente

séparateur bleu mince

 

bonne fête, grand !

mots-clé : fête

Le gâteau, c’est tarte à la framboise…

saint guillaume

 

la tarte framboise

la fameuse tarte, et son kdo à mon grand, le tee-shirt Black Sad (j’ai flouté le visage pour le respect dela vie privée de mon grand)

séparateur bleu mince

page précédente

tag la famille

séparateur bleu mince

 

errare humanum est

Mots-clé : luxure, péché, coupines

Bon, vous êtes gentilles les coupines, mais, s’il vous plait, arrêtez de publier votre pourcentage de dévergondage sur votre blog, c’est plus tenable !

ça s'arrange pas

séparateur bleu mince

page précédente

page péché capital des coupines

Si vous ne savez pas ce que c’est que ces sacs, voir tag sac

séparateur bleu mince

 

séparateur bleu mince

 

à nouveau les copies 2 dopage

Mots-clé : triche, péché capital de gourmandise

C’est marrant comme quoi, motivé, tout va mieux.

à nouveau copies la triche

Ah, si cela pouvait vraiment marcher comme cela !

séparateur bleu mince

Edit Ya un truc qui m’échappe : ce jour 8 janvier, est mon meilleur score de visites depuis la création du blog, alors que le coup des coupines doit avoir 9 comm’s d’amies et celui ci, encore aucun ! Mystère des compteurs. Mon comteur est-il fiable ? Allez savoir…

séparateur bleu mince

Vous savez ce que c’est un dessin raté ?

alors j’esseplique : c’est quand, comme au dessus, on se rend compte une fois qu’il est en ligne que le stylo est pas tenu par les bons doigts, avec lesquels je tiens mon stylo d’habitude,

que le même stylo et celui plus bas, j’ai oublié de lui faire les petites bagues en or sur la laque de Chine bleu nuit,

que la phrase de Tine, elle bégaye au début de la deuxième ligne,

que je me suis trompé sur la perspective de la deuxième étiquette rougeâtre  » A FAIRE ».

Grrrr !

séparateur bleu mince
page précédente

tag copies

séparateur bleu mince

 

 

coupines dans le péché

Mots-clé : Colère, résultats du sondage, luxure

J’y ai rien compris ! Cela m’est tombé dessus sans crier gare. Je corrigeais gentiment mes copies…
la luxure, le début

la luxure, suite

séparateur bleu mince

Et pour les lectrices et lecteurs qui n’auraient pas vu le sondage on le trouve ici et farandoles et Sophie ont publié leurs résultats
page précédente

Si vous ne savez pas ce que c’est que ce sac, voir tag sac

séparateur bleu mince

 

 

à nouveau les copies 1

Mots-clé : me gave graaave, corrections, harcèlement institutionnel, accident du travail
Et c’est reparti ! Les copies, les copies les copies ! Je hais les copies ! grrrrrrrr !

le sac et les copies début

le sac et les copies final

Bon, et comme les copies me gonflent, tout ce qui est bon pour faire autre chose est un véritable aimant pour moi :

alors voilà le résultat de mon test crazy sur les péchés capitaux de chez Douceur Intemporelle

Vous êtes trop sage, il est temps de vous dévergonder un peu !

Vos points: 30 sur 152
Résultat Global:20 %

  • La paresse: 23 %
  • La gourmandise: 30 %
  • L’avarice: 12 %
  • L’orgueil: 20 %
  • la luxure: 23 %
  • l’envie: 33 %
  • La colère: 21 %

Ben c’est pas génial comme résultat, envie grrr je vois d’ailleurs pas pourquoi passeque quand je vois un mec dans une Morgan (les décapotables anglaises) cela permet de dire que c’est un péché ! grrr. Encore je verrai des Clara Morgane partout j’aurai accepté le coup de la luxure… emoticone
morgan vert anglais

séparateur bleu mince

page précédente

tag sac

tag copies

séparateur bleu mince

 

Albert, la valeur des choses

Mots-clé : écrivain controversé, cinquantenaire, Hermès, Camus

Albert, pour moi c’était Einstein, ou éventuellement Monsieur dans Valérian et Laureline.

Mais je me suis souvenu que cet Albert là m’avait gonflé quand j’avais du lire ses histoires avec sa moman en 72 en classe prépa Agro. J’y comprenais rien, totalement hermétique.

Et ce soir à propos du cinquantenaire j’ai préféré commencer à regarder le téléfilm plutôt que de me coller aux copies. Tine était déjà en froufrou nocturne pour relire le coup du long dimanche de fiançailles dans le lit, quand elle à vu la scène où le malotru, tronche en biais imbu de lui même, décide de jeter les cadeaux pour leur apprendre la valeur des choses. Alors là, c’est sorti du coeur, faut voir comme elle était remontée Tine ! Oui, je sais, ces temps-ci elle dort avec son sac….

la valeur des choses

séparateur bleu mince

Sinon, j’ai aussi une photo de notre ferme viticole saintongeaise d’aujourd’hui, sous la neige.

ferme neige 6 jan 2010

Voilà, photo de notre ferme viticole saintongeaise aujourd’hui, sous la neige (on voit plus la charrette sous l’auvent de la grange car je l’ai passée sous l’autre auvent, celui de l’écurie derrière, contre le chai, pour faciliter le travail du couvreur, que manifestement, il a pas encore fait les travaux du toit ! )

Ah, oui, j’ai aussi fini de répondre aux comm’s des souliers au pied du sapin, voilà, je devrai être à jour.

séparateur bleu mince

page précédente

séparateur bleu mince

 

Confidences de Tine 5 mon kdo d’annive

mots-clé : Faubourg St Honoré, Hermès

J’avais bien vu que pour mon annive, il avait glissé dans la valise un hénaurme paquet qu’il essayait de cacher. Je vous dis pas, les filles, même pas en rêve ! Et un vrai hein, tout neuf !

le sac d'annive

Du coup j’ose pas le mettre, des fois qu’il pleuve ou que je le tâche où qu’on me le grattigne. Enfin, si, je fais des essais, avec quelles bottes ? quelle robe ? sur la doudoune ? sous la doudoune ? Geeeeeeeek !

séparateur bleu mince

page précédente

tag Tine

séparateur bleu mince

 

BNN

Mox-klai : ve, nous vêlent

Joilleuse faites et bon nanné a thous et tousse, je vou souait que des bons neurs pour vou et les vautre et oci la sans té aveque bocou de çou, é apy niou hier !

Zavé vhu, ila néjé o Havre !

bonne année 2010

séparateur bleu mince

Edit > C’est fou comme quoi on est devenu dépendant du correcteur orthographique !

Ah, voui, aussi, pour ce dessin je remercie Alain E. qui m’a permis à moindre frais et sans scanner de vous présenter une illustration acceptable, gérée depuis des moyens infos archaïques, pour ne pas dire inadaptés ou obsolètes. Becose, j’en ai marre de mon fonctionnement pourrave d’adsl. Même plus moyen d’aller voir mes zamies et zamis !

Au fait, parmi les 341 pages de mon blog, celle-ci constitue mon 300° post, ce qui pour un post de voeux est sympa, d’autant plus que cette coincidence est totalement fortuite.

Tiens au fait, vous savez ce que j’ai fait comme voeu ?

voeux

je vous mets un indice. Cette photo.

Bon, pis comme manifestement cest pas si évident jesseplique un peu la photo : Cest la mer (propre) en couleurs naturelles, prise durant les fetes au Havre (ya à peu près 800 m de littoral sous vos yeux), mais comme il faisait pas beau, genre averse de neige, la mer et les vagues incessantes montant à lassaut de la plage à marée basse remontante, a pris la couleur du ciel : gris chargé de sombre, et le déferlement des vagues montantes incessantes réflète les nuées noires des grains à chaque déferlement sans fin et des vagues et des grains qui nous cinglent en permanence.

Mais au large entre deux grains, le soleil, non visible ni sur la photo ni en vrai dans le ciel fait une percée. Cest cette lumière qui inonde laxe central de la photo. Oh cest un pale soleil de solstice dhiver, plus blanc lumineux que chaud.

Enfin pour éviter que la lumière semble tomber du ciel, jai mis la photo la tête en bas, cul pardessus tete, pour que la lumière semble jaillir de dessous, écartant le noir incessant et envahissant du temps qui sécoule érodant tout comme les vagues et les marées sur le littoral. Voila, cest lindice. le fait que ce soit au Havre a aucune importance, cest juste que javais cette photo là dont je suis fier

séparateur bleu mince

Ah, voui, jai répondu à tous les commentaires orphelins du post du 22 les accessoires du sapin et puis aussi ceux du post du grand soir   Restent plus que ceux du 23 les souliers. Cà viendre !

séparateur bleu mince

Page précédente

séparateur bleu mince

 

12

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys