Deus omnipotens Créauit Sexdielus Celum & terrum

Mots-clé : 1666, Jean Despautère, Gabriel du Préau, grammaire

Vous savez déjà comme j’aime les vieux machins et autres trucs de notre patrimoine, tant artistique que plus commun, quotidien même. Et cela ne tient pas à mon âge, car déjà, il y a moultes années, avec Tine, le Nowelle précédant notre mariage, nous étions tombés sur une mine de vieux trucs et machins dans un hameau écroulé, complètement abandonné sauf à servir de remise pour la nuit pour les brebis d’un vieux berger italien très ours, que l’on apercevait fuyant les contacts lors des estives sur l’alpage de ce qui ne deviendra le Parc du Mercantour que plusieurs années plus tard. Un beau pétrin, trop lourd pour être transporté, puisque ce hameau oublié de tous, à mauvaise réputation pour on ne sait quelle raison (pendu ? vieil original un peu mécréant ? avalanche ? dont les gens du coin n’ont jamais voulu parler) se situait en cul de sac au pied de la montagne d’Aspre, à 1500 m d’altitude, accessible par un unique chemin beau mais pentu, nécessitant 2h30 de marche.

hameau oublié Aspre

Nous l’y avions trouvé, coincé sous un pan de mur éboulé, dans une ancienne énorme maison d’habitation écroulée, de trois étages, dont la facade disparue laissait voir les pièces béantes, abandonnées brutalement depuis peut-être trente ans, avec tout en place : nappes, vaisselle, journaux, calendrier au mur, photo des aieux, casseroles encore sales, vêtements pliés dans les niches servant de rangement, le tout mangé par trente hivers de neige s’accumulant de janvier à fin avril, puisque le toit n’était plus qu’une passoire, les planchers aussi, rendant la visite fort dangereuse, même si à l’époque j’étais plus mince. Il restait un magnifique placard mural avec quatre portes en mélèze sculptées au couteau (qui ont néanmoins été emportées par un brocanteur, comme il en traînait souvent, entre Nowelle et Pâques).

Jonchant les prés de fauche abandonnés tout autour, il y avait quelques ruches façon brusc (=tronc d’arbre évidé avec une pierre plate dessus), un moule à fromage, deux paniers tressés et des livres reliés en cuir, détrempés, sous un bardeau (planche de mélèze pour les toits).

les deux livres 1711 et 1666

Ce sont ces deux livres que j’ai rapporté. L’un a sa page de garde manquante, mais il est probablement presque aussi vieux  que celui que je vous présente ci dessous qui date du 8 novembre 1666.

J’ai mis longtemps à reconstituer l’histoire probable de ces livres. Ils étaient manifestement passés de main en main, servant à apprendre à lire aux gamins du hameau du temps où celui ci avait suffisamment de marmaille pour que l’on engage pour six mois une institutrice, qui faisait les six mois suivants dans un autre hameau de la vallée puis revenait l’année d’après. On voyait encore en étage, inaccessible, pendu au dessus du vide, les tables de la salle de classe improvisée avec un tableau noir, simple grosse dalle d’ardoise gris clair informe, et une carte pendouillante au mur.

Ces deux livres ont donc permis à des générations d’écolier à lire et à écrire : Joseph Raynaud, T. Mons, Félix Rainiaud, JanLouis ???, et « celui qui le rapportera pas à son maître, le diable se lenportera« 

grammaire 2

Voilà, c’est donc un ouvrage de Grammaire française avec privilège du Roy scellé du grand sceau de cire jaune pour 7 ans, imprimé en 1666 à Lyon avec un advertissement aux escoliers François? C’eft à vous à y prendre garde, & pour voftre avancement, & pour voftre falut. Adieu.

grammaire 3

Vous y noterez le joli dessin de l’évêque tenant un ciboire, réalisé à la plume avant 1743.

L’autre livre, à gauche sur la photo du haut, avec sa couverture en meilleur état, probablement imprimé le 16 septembre 1711, relate des lettres de Monsieur de Nifmes, dit aussi Monsieur de Fléchier, évêque de Nifmes, à diverses comtesses, desmoiselles et autres soeurs religieuses, ou colonels de dragons, ainsi que diverses relations de prophétesses et révoltes en Vivarais et naufrages sur le Rhône (Il semble avoir existé un tome 2).

Sympa, no ? C’est le plus vieux livre que j’ai jamais vu pour de vrai, et il est dans mon bureau. Pas de petites satisfactions, et mes chevilles, ça va.

Ah oui, chez nous en 1666, il ne semble pas sêtre passé de trucs mémorables, au vu de mon sondage sur le net, par contre c’est la date du grand incendie de Londres. C’est au milieu de Louis XIV, et Mazarin est mort depuis 5 ans, on a foutu la pile aux Iroquois pour pouvoir fonder Québec en nouvelle-France, et on est en train de se remettre sur la gueule avec les anglais, l’Académie des Sciences débute, le port de Cette (=Sète) aussi, et l’édit du canal de l’entre-deux-mers est enfin signé.

séparateur bleu mince

Ceci dit, j’ai besoin d’une idée qui tue ou qui décoiffe pour mon blog et je trouve pas du tout, grrrr.

séparateur bleu mince

page précédente

Une page en cours de réalisation, qui va continuer à s’organiser : Mon musée à moi

séparateur bleu mince

 

 


34 commentaires

  1. kiri dit :

    Parait que c’est la st Marius alors je me suis dis , j’vais faire un effort avant 2011 et lui souhaiter une bonne fête quand même ;)

  2. mariuss dit :

    ooooh Kiri > Merki pour cette pensée. j’en suis tout zému.

    T’as vu comme j’étais mince à l’époque ?

    Tu restes prendre le Champomy avec tous les zami(e)s ?

  3. Lulu dit :

    Hé, Mariusse, c’est la saint Marius sur orange point fr aujourd’hui!!! XD
    (c’est presque ta fête!! =p)

    Joyeuse non fête!! =D

  4. paty dit :

    La,La,La, je sais je chante faux mais bon bonne fête marius et à la tienne….. Super ça c’est un véritable trésor que tu as là marius… les vieux écris c’est toujours passionnants …..

  5. mariuss dit :

    Lulu > Tu prends le Champomy avec nous, Lulu ? Ca fait plein de bulles. Pis ya des baequettes framboise, et de la galette…
    Merki, merki, Lulu !

  6. mariuss dit :

    Paty > Merki de ta chanson de fête, le ciel était siouper bleu aujourd’hui, et pleins de zamies avec le Champomy. Allez, prends une coupe aussi, Paty.

    En plus t’es bien la première à t’intéresser au contenu du post que j’ai eu tant de mal à rédiger. L’expo sur Louis XIV, l’homme, que j’ai raté à Paris m’a guidé sur le choix de l’objet à présenter, et puis au boulot, un collègue que j’aime bien racontait comment à Québec pour Nowelle il avait mangé une tourte viande sirop d’érable, miam, couverte de sauce fromage, beurk, alors j’ai cherché ce que j’avais qui rappelle la Nouvelle France, à part Champlain et Brouage en Saintonge près de ma ferme, et j’ai trouvé la coïncidence entre mon livre se 1666 et cette fondation de Québec, si je me trompe pas.
    En fait, mes posts se font toujours par assoce d’idées, soit d’actualité soit de microévènement de notre petite vie à Tine et moi.

  7. francis02 dit :

    alors là je te jure c’est pas du tout mon truc lol
    bonne journée

    Dernière publication sur NOUVELLES d'hier, d'aujourd'hui, de demain : Articles du 1° mai

  8. mariuss dit :

    Francis > Allons bon, la petite histoire de quand j’étais mince et jeune et svelte t’indifère…?
    bon, bon, n’en parlons plus, non, non, je ne boude pas du tout, enfin, pas trop !

    :-D :-D :-D

  9. eurekasophie dit :

    Kikoo Marius ! Ben bonne fête à toi l’ami …Je savions pas ou plus….enfin, bref, c’était hier, bonne fête tout de même et gros poutoux .
    Ben dis moi, alors le titre de l’article, je comprends pas ..mais le reste m’enchante. C’est super cette découverte dans la montagne. Mais comment peut on laisser à l’abandon une telle bâtisse ?
    Tu as récupéré une merveille. Et pour la p’tite histoire , chapeau !
    Moi je trouve un old machin comme ça, je tombe raide dingue

    Bisous l’ami et bonne journée
    Sophie

  10. mariuss dit :

    Sophie > Le titre du post j’ai simplement recopié mot à mot la phrase sur la 3° de couverture, voir troisième photo avec le dessin de l’évêque, écrite à l’encre et à la plume (d’oie ?) avant 1743, par celui qui a appris à écrire et lire avec ce vieux livre.

    la phrase « Deus omnipotens Créauit Sexdielus Celum & terrum » est du latin pas très classique qui se comprend probablement comme
    « Deus omnipotens creavit sex diei coelum & Terrum (ou Terra ?) », mon latin datant un peu

    ce qui signifie, car c’est un grand classique, « Dieu tout puissant créa en 6 jours le Ciel et la Terre »

    Mieux que dans les films avec Audrey Tautou qui enquête sur le Da Vinci Code, non ????

    bisous et merci pour la fête. Teste du Champomy, t’en veux à cette heure apéritive ?

  11. laurearnoux dit :

    Mais Marius écrit une histoire pour ton blog avec en base les éléments que tu possède! non! écrit un conte avec un personnage que tu retrouvera a travers ton esprit…………….j’ y crois vraiment tu sais! big bisous je vais voir de mon côté en recherche! a plus Marius merci de ton passage! lorette

  12. laurearnoux dit :

    représentation de la première pièce de Molière a St germain en laye, décès de la reine Anne d’ Autriche
    je vais voir!vol d’ un tableau de degas au musée cantini de Marseille, pourquoi ne pas faire un parallèle entre les 666 et 999 si l’ on prends les chiffres a l’ envers! est ce que cela t’ intéresse Marius en mettent l’ accent sur le nombre 9 par 3 fois…………..une idée en rapport avec ton livre et sa date d’ édition , tu parle de malheurs et d’ idées sombres concernant ce village et cette demeure a étudier non!

  13. eurekasophie dit :

    Merki Marius pour la traduction…je vois que j’ai un ferru de latin en ligne . Terrum, j’avais trouvé mais pour le reste… bref !

    J’ai bien aimé le film ( puisque tu en parles ) Da Vinci Code avec Hanks et Tautou . Je devrais lire le bouquin, grand classique qui commence à dater..

    Aller encore un bisou, cette fois ci c’est pour la traduction lol ! :)

    Pas de Champomy pour moi, j’ai des p’tits ennuis digestifs ..mais c’est sympatoche de me proposer
    Sophie

  14. ALAIN dit :

    Ton récit est super ! En tout cas tu as bien de la chance de trouver ces bouquins, ça m’aurait plu, d’autant que j’ai appris le latin. J’en ai plusieurs du 17ème qui raconte la vie des missionnaires, avec des dessins de tortures horribles puisqu’ils étaient souvent martyrisés. Au fait, Françis ne sait pas lire?
    ARSENE GRISALI

  15. farandoles dit :

    Bonjour Marius ,

    Super hyper intéressante ton histoire même formidable je suis bouche bée mais tout comme Sophie je suis plutôt patraque depuis hier fièvre et la itou je repasserai pour me concentrer sur ton texte car là j’ai survolé et j’adore ce genre d’épopée .
    Surement à plus tard ,je retourne au lit .
    Gros bisous .
    Marie

  16. Elouine dit :

    des bisous
    passe une bonne aprem
    ++ emy

  17. Que j’aimerais toucher ces livres, j’adore les livres mais là, tu as eu de la chance de tomber dessus et je dirais heureusement sinon ils auraient été détruit par le temps qui passe.
    Merci de nous faire partager tonr écit et l’histoire de ces livres. On voit bien le dessin mais par contre l’écriture j’ai du mal peut être avec une loupe. Grammatica et proverbes communs…Tu aurais pu nous mettre quelque cours de grammatica en latin et un ou deux proverbes en gros afin que l’on déchiffrer le texte. J’ai en possession un bouquin de 1900….Mais là tu me bats. Sur les quais de Paris tu trouves aussi des merveilles ou alors au ancien abattoir de Vaugirard le dimanche, des bouquinistes et des gens qui vendent des vieux bouquins.
    As-tu trouvé enfin des idées…..Merci pour ce partage très sympa. Tendresse

  18. francis02 dit :

    je pass&ais comme ça pour voir
    bonne journée

    Dernière publication sur NOUVELLES d'hier, d'aujourd'hui, de demain : Articles du 1° mai

  19. Elouine dit :

    Mariuuuuus ??! Tu t’es planqué sous la couette avec le chat que je t’ai offert ?? On te voit plus ! ;)
    gros bisous bonne journee

  20. Lily dit :

    Bonsoir Mariuss, superbes ces livres ce sont de vrais trésors, j’adore aussi ttes les vieilleries qui touchent au patrimoine, j’ai en ma possession une Bible éditée en Allemand que je garde bien précieusement..
    Merci de ton partage c’était vraiment intéressant, bises Mariuss @+++

    Dernière publication sur VA OU TON COEUR TE PORTE...... : BAS LES MASQUES !!

  21. mariuss dit :

    Lorette > voui… Il me faudrait une idée qui tranche par rapport aux articles habituels de mon blog. Et çà… je cherche, je cherche

  22. farandoles dit :

    Formidable tes livres tu en as de la chance d’avoir de tels joyaux .
    De se demander qui était la personne ,les personnes qui ont eu les livres en mains pff c’est fascinant .

    Tu les gardes ou ils vont dans un musée ? ( énorme sourire )

    Je vois ton dessin Mariuss plus d’jeune sympa .
    Cette semaine à la TV ils ont parlé du Parc du Mercantour c’est vraiment pas mal du tout .
    C’est quoi !..  » Ceci dit, j’ai besoin d’une idée qui tue ou qui décoiffe pour mon blog et je trouve pas du tout, grrrr. « .
    Je te souhaite une très bonne soirée de rattrapage sur les coms ( sourire ) quand même plus sympa que tes copies !!

    Gros bisous .Marie

  23. mariuss dit :

    Relorette > Bon, Anne d’Autriche et moi, on est pas allés à la même école, alors….

    Pour ce qui est de Molière et sa première pièce, tu est certaine de ta date de 1666 ? Il me semble que cela a été beaucoup plus tôt que cela, car en 66, Louis XIV était déjà mûr, or il m’en souviens que le Roy avait joué avec des pièces de Molière assez jeune homme. Mais je peux me gourer…
    J’aime pas trop jouer avec les chiffres, reste de stress des maths en classe préparatoire Agro…

  24. mariuss dit :

    Sophie > Ah, non, je n’ai jamais été bon en latin, mais j’ai eu d’excellents professeurs, et il en reste de toutes petites choses, et puis les déclinaisons on retrouve cela en russe, alors c’est la même dynamique.

    Le film Da Vinci, j’ai pas vu, le livre j’ai pas aimé du tout, mais c’est culte, alors je peux pas passer sous silence, d’autant plus que là j’investigue sur du texte à interpréter. C’est marrant. Ces indices sont en fait la même démarche qu’en sciences. Et cela oblige à croiser moultes informations d’origine diverse. C’est rigolo.
    Si tu veux j’ai du génépi, ya pas de bulles, que de l’alcool et du sucre et des brins de génépi. Tout naturel lol
    Merki pour le bisou

  25. mariuss dit :

    Alain > de toute façon quand je vois un vieux livre, un oeil s’ouvre et je deviens attentif, mais actuellement c’est hors de prix : Sur ebay, je viens de voir un bouquin du Chevalier de Borda à propos de l’emploi de son cercle de réflexion hydrographique, mais 300 euros, gargl !

    Par contre l’année dernière j’ai trouvé un truc de 1914, certes pas très vieux mais une vraie perle, je reviendrai peut-être un jour dessus. à 20 euros, inutile de dire qu’il est maintenant chez moi.
    C’est extraordinaire en termes d’Histoire des Sciences (Astronomie)

    Qui torturais qui ? Les missionnaires pour convertir ou les autochtones pour faire rotir les missionnaires ?

  26. mariuss dit :

    farandoles avec sa grippe > Je vais vous mettre des extraits des passages chauds du livre de 1666. Pour les accros des vieux textes.

    Soigne toi bien. Champomy chaud obligatoire ;-)

  27. mariuss dit :

    Elouine et ses bisous > Merki, ben tu vois j’étais coincé, j’ai même pas pu lire vos comms hier et presque toute la journée d’aujourd’hui

  28. Tout va bien tu réponds….Et il est 20h13……A plus Mariuss…..

  29. mariuss dit :

    Tendresse > Au toucher, ils ne sont pas extraordinaires, car le cuir est sec, la tranche abimée et le dos graffigné, mais bon, entre celui de 1711, que cela lui fait presque 300 ans, et celui de 1666, je trouve que c’est déjà beau d’avoir traversé les siècles auprès de bergers-agriculteurs-tisserands de drap de laine réputés, malgré toutes les exactions de la fin du XVIII° avec les barbets. Mais cette région des hautes vallées du Var, de l’Ubaye et de la Tinée a toujours été connue pour son degré d’instruction, fournissant prêtres, colporteurs (qui par définition savaient lire) et institutrices.

    Des Livres anciens de ce genre, j’en possède une grosse douzaine, la plupart entre 1760 et 1880, généralement chinés pour quelques francs dans des vide-greniers durant les années 80, car récemment cela devient plus difficile à trouver et nettement plus du tout dans mes prix dès que cela est antérieur à 1830.

    Quand aux bouquinistes, je n’en parle même pas.

    En plus comme j’aime qu’il y ait un contenu intéressant, je préfère ces temps-ci fouiller ebay pour tenter de trouver des manuscrits de récits de voyage ou maritimes, mais cela devient dur de lutter contre les professionnels : récemment j’ai raté un journal de voyage manuscrit vers l’amérique du sud des années 1840, et un compte rendu de procès d’un calfat (ouvier des port calfatant les bateaux bois, çàd mettant ficelle au maillet entre les planches de bordé pour assurer l’étanchéité, de Dieppe qui s’était tiré vers St Malo en 1649. A Nowelle, je l’ai raté de 50 centimes. grrrr.

    Par contre j’ai réussi à avoir une lettre en piémontais, d’Antibes de 1837 vers la ligurie

  30. mariuss dit :

    Francis > Ben comme tu vois c’était une journée sans liaison pour poster. Sorry pour les copains

  31. mariuss dit :

    Elouine > Ah, non pas sous la couette, en train de désanonymer des copies et mettre en place un stage, puis m’embêter à me garer dans la cité des parfums pour une « inspection »

  32. mariuss dit :

    Lily > Une bible ancienne, ah, ça je n’ai point. Faut dire que c’est assez recherché, alors que moi, d’abord les vieux livres j’en ai, mais je suis pas bibliophile (bien que notre bibliothèque comporte un peu plus de 30 mètres linéaires de bouquins divers et variés (et j’achète pas les livres au mètre, je les ai tous lus, même si dans le lot ya des poches). Je préfère d’autres objets anciens.

  33. mariuss dit :

    farandoles > C’est assez rare de pouvoir reconstituer l’histoire d’un livre, comme je vous l’ai fait là. Souvent elle restera à jamais inconnue.

    Mes livres restent chez moi, et pour le moment pas de musée, même si mon père se fout de moi en parlant de mon musée.
    En fait, un « musée » j’en ai fait un en rassemblant des instruments scientifiques liés à l’éducation dans une vitrine que j’ai installée dans mon laboratoire, mais si l’ensemble est presque exhaustif, il n’y a pas de pièce exceptionnelle

    T’as vu comme j’étais mince trois mois avant mon mariage, avec le beau col roulé rouge shetland que Tine m’avait offert ?

    Ben, pour le blog, je cherche un truc sympa pour une occasion unique

  34. evelynej dit :

    Cet article est passionnant. Merveilleuse découverte chargée d’histoire ! Je continue à parcourir tes articles.

    Bonne journée

    Bisous

    EvelyneJ

Répondre

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys