capitaliste ou gros gourmand ?

Mots-clé : choix, priorité, chocolat, sou, tarte

Bien entendu, tout le monde il a compris que c’est pas vrai que mon voeu n° 3 c’est être gros capitaliste (quoique….), passe que de toute façon avec des sous en chocolat « french alibaba » on va pas très loin. Et puis mon moi profond a parlé…

sou en chocolat

 

séparateur bleu mince

or Ariège

Paillettes d’or, orpaillées par moi, à la batée, dans l’Ariège (la coupelle a la taille d’une pièce de un centime). Je suis géologue, oubliez pas…

séparateur bleu mince

Edit > Aujourd’hui 18 février, 424 visites avec le post « mon troisième voeu« , ce qui est plutôt au dessus de la moyenne même si cela prend en compte probablement quelques moteurs automatiques robotisés de recherche de gooogle ou yahoo, mais ce qui fait très mal, c’est QUATRE commentaires !….

Je crois que je vais laisser tomber le cultissime Picsou et son or, grrrrr ! même acheté sur ebay

Je vais revenir au sexe emoticoneséparateur bleu mince

page précédente

séparateur bleu mince

 

 


24 commentaires

  1. Lulu dit :

    Moi j’aime bien Picsou, c’est un gentil Picsou, pis Donald aussi et… Enfin!! =p

    Ca doit être rigolo de trouver de l’or soi-même!! =D

  2. Lulu dit :

    … Pour le côté Croc-Blanc!! XD

  3. kiri dit :

    ouai reviens au sexe !! lol
    saches que certaines personnes lisent ton blog parce que tu as du talent et ne laissent pas de commentaire ( comme moi :) ) parcequ’elles n’ont sans doute pas le temps !
    et puis on est bien servi au quotidien avec le Picsou national ! ( sarkopicsou) ;)
    et dire que j’ai failli être la 1ere Dame de France mais Carlita m’a grillée au poteau :)
    voila ! s’était moi ! ;)

  4. mariuss dit :

    Lulu > C’est vrai qu’il fut un temps où j’en lisait pas mal (par contre je me demande ien d’où je les sortais car je ne les achetais pas et j’étais pas abonné, et à l’époque les biblio municipales avaient bien quelques romans pour enfants mais pas trop de périodiques et surtout pas Mickey. Mystère…

    Pour l’or, voui, c’est assez marrant mais difficile car là où il y a du sable il y a pas trop d’or,il faut le rechercher plutôt dans des zones de très gros gravier caillouteux, question de densité, donc c’est pas facile. Le plus efficace restent les bandes de moquettes disposées au fond d’un torrent et que l’on relève fréquemment pour les laver, pendues à la verticale, avec un jet d’eau, et ensuite on bate ou décante le peu de sable récupéré dans l’eau de lavage.
    Dans les Alpes, j’ai rien trouvé sur un torrent aurifère plus haut que Savines, et dans l’Ariège, tout seul trois pépites comme sur la photo (c’est plus de la poussière d’or ou paillettes, que des vraies pépites) et le reste sur sable ariégeois préalablement enrichi, c’est à dire que l’on a gardé que le sable en ayant éliminé auparavant tout le matériel grossier (graviers, galets, blocs…) des alluvions recueillis. Ce qui représente des heures et des heures de travail.

  5. mariuss dit :

    Lulu > Euh, pour Croc-blanc, désolé j’ai pas lu, et je sais pas trop ce qu’il s’y passe, d’ailleurs, sans que je sache pourquoi, toutes ces aventures dans le grand nord canadien en général, quel que soit l’auteur, London ou Vanier, cela me gave. Au bout de quelques pages je craque, je referme le livre et je n’y reviens plus. C’est pourtant pas faute d’avoir essayé plusieurs fois.

  6. farandoles dit :

    Bonjour Mariuss et maintenant des paillettes d’or c’est plutôt sympa !!
    Pour info , les Napoléon en or forcément ( sourire ) ( trouvés par une personne de ma famille ,le veinard ) ils étaient propre comme un sou neuf ,pas une rayure rien ,il les a vendu et très bien ,vu la quantité il n’était pas malheureux .

    C’est ton plaisir tu aurais tort de t’en priver .
    Moi j’aime bien tes aventures ,tu es choupinet en Picsou ( le surnom que j’avais donné au papa de mon fils ) :-)
    Elle était bonne la tarte aux pommes ??
    Je vais prendre mon café et je reviende .Bisous .
    Marie :-)

  7. mariuss dit :

    farandoles > Ca y est, t’es guérie ? Plus de chaussettes ? tu vas pouvoir te redéguiser…

    Pour les paillettes d’or, cela fait un moment qu’elles dorment dans mon bureau, probablement 1987 ou 1988, pour la plupart, ma dernière tentative, « pour de mine » (=pour s’amuser, pas pour de vrai) datant de 90 environ, lorsque recherchant une vieille maison à retaper dans le Champsaur ou près de Gap, j’étais allé prospecter entre Savines-le-lac et les Crottes, dans les alluvions du Boscodon, torrent dévalant depuis l’abbaye du même nom, sans succès bien sûr. C’était l’époque aussi où j’ai prospecté, pour le fun, les fameux « cuivres gris » dans une falaise à la confluence des deux Dracs, pour rechercher un indice historique de platine. Mais à part des traces de cuivre, quedalle (=rin du tout).

    Mais cela permet de rêver.

    En fait je suis pas Picsou du tout, sans être panier percé, je n’ai pas un bon rapport à la thésaurisation et à la bourse, où je suis assez inefficace :-(

    Pour le coup de la tarte aux pommes, ben j’ai de la concurrence, alors je n’en ai vu qu’un tout petit morceau.
    Bisous

  8. mariuss dit :

    Kiri > Bonjour Kiri, tu sautes toujours sur la plus petite occasion de t’amuser, je ne t’avais pas vu depuis un moment, je me demandais si tu avais suivi « l’enlèvement de Tine par le naigle » et son sauvetage…
    Là, j’ai une deux idées un peu compliquées à dessiner, alors je ne sais pas trop, comme souvent, quel va être le contenu des prochains posts à venir, cela va beaucoup dépendre de mon actualité au quotidien, de ma disponibilité, des indications laissées par mes lecteurs et lectrices et de mon humeur.

    Par contre, je ne m’aventurerai pas sur le champ politique, trop gavant…

    On aurait vu ta photo dans tous les magazines pipole, :-D :-D

  9. canelle49 dit :

    Bonjour Mariuss,

    Merci d’être passé sur mon blog, je suis enfin arrivée à ouvrir ton blog et je ne regrette pas d’avoir insisté, je vais m’y promener pour revenir dans le temps et te lire, mais là je dois dire que le peu que j’ai vu fait que j’ai envie de reprendre un morceau de tarte aux pommes.

    Amitié, helene

    Dernière publication sur air du temps : Un cri d'amour !

  10. ALAIN dit :

    A mon avis, t’es loin d’être millonnaire !!!
    ARSENE GRISALI

  11. mariuss dit :

    canelle > joli nom, qui sent bon, alors bienvenue sur mon blog et mes délires, avec diverses tartes et champomy et toutes mes zaventures.

    Ah, voui, comme ya beaucoup de posts à suite, si tu remontes les archives, tu risques de voir la fin avant le début. Je sais pas faire autrement avec la structure d’un blog :-(

  12. mariuss dit :

    Alain > et voilà… tu tues tous mes rêves, grrrrrr

    ;-)

  13. farandoles dit :

    NON pas guérie la nana et toujours en chaussettes avec mon café sur le bureau !! C’est dur de rester sans nouvelle des potes ( sourire ) je sais je suis accro de mon PC mais c’est bon pour le moral et les crobes qui vont se jeter sur tes paillettes ( rire ) .

    Depuis 3 jours à Paris super soleil le matin et l’aprème de la pluie c’est cool .
    Et à Nice ou il n’y a pas la mer et que des bananiers il fait comment !!
    Ne me pose pas la question je ne fume rien ( rire ) . A plus tard .Bisous sans crobes .
    Marie :-D

  14. farandoles dit :

    Merci pour les bisous + et les schmikioux qui aident, plus tous les potes je vais nettement mieux :-)

  15. paty dit :

    Des paillettes d’or moi j’en ai plein les yeux…. hihi c’est déjà cela….. superbe découverte Marius…. cela doit être excitant de trouver de l’or…. bonne journée pour la tarte aux pommes j’arrrrrivvvveeeee…..

  16. Elouine dit :

    bisous du soir ;)

  17. mariuss dit :

    varantoles doujours afec ses jhausseddes > c’est le nouveau look, total top model :-D

    Ici, les PALMIERS sont sous la pluie, en trois jours on a pas eu plus de 3h de soleil hier et 25 minutes aujourd’hui. On se croirait à Paris, en moyenne :-D
    Quand à la mer elle est plutôt très agitée quoique pas spectaculaire.

  18. mariuss dit :

    farandoles > ah, le schmikiou c’est quelque chose. En plus il est parfumé au hareng fumé…

  19. mariuss dit :

    Paty > Oui, c’est assez marrant d’arriver, des crampes dans les bras, du bout de l’ongle au milieu de 500 gros grains de sable au fond de la batée métallique de voir un truc jaune qui brille pas et qui est tout petit. On se prend pour un prospecteur au Yukon ou en Californie.

    Pour la tarte aux pommes, trop tard, c’est fraises et poires aujourd’hui vendredi !

  20. mariuss dit :

    Elouine > bon, je vois que tu renoues avec l’ambiance « un coucou, un bisou et puis s’en va »

  21. Elouine dit :

    c’est mon manque d’inspiration mariuss ^^
    et pour dire quand meme que suis passée te voir

  22. mariuss dit :

    Elouine > Je me mooooque de toi, et tu démarres au quart de tour, hihihihi

  23. Bonjour Mariuss, paillette d’or combien de gramme ! 2 gr ! Bon la tarte aux pommes de Tine était bonne…..je pense que oui !

  24. mariuss dit :

    Tendresse > J’ai pas trop idée (on m’a volé ma balance de précision au labo, grrr), à la louche je dirais 0,2 ou 0,3 gramme de paillettes d’or, soit environ 5 euros. J’ai aussi trois « échantillons » de minerai aurifère d’une mine gauloise près de Carcassonne, récupérés dans une ancienne collection des années 1970, où l’on voit briller des points dorés, mais je suis à peu près sûr que ces trucs dorés c’est de la chalcopyrite ou de la pyrite, même si l’échantillon contient effectivement des traces d’or non visibles à l’oeil nu.

    Des paillettes plus brillantes que les miennes mais plus petites quoique aussi nombreuses, par forcément issues d’orpaillage, peuvent être trouvées assez facilement dans une gelule en verre, montable comme bijou, chez certains marchands de minéraux pour une petite vingtaine d’euros. Près de chez toi, tu peux probrablement aller rêver dans la boutique d’Alain Carion, 82 rue Saint-Louis-en-l’île, il est très fiable, lui ou son fils et doit avoir du vrai or sauvage (=natif) , mais il est au prix du marché pour ces échantillons de minéraux.

    Pour moi, mes paillettes n’ont de valeur que parce que je les ai orpaillées moi-même. J’avais emmené mes élèves orpailler, 10 sur environ 25 ont réussi à trouver une paillette. C’était un atelier mis en place par un labo scientifique, à peu près au moment de mon accident de métro, un peu plus tard.

    La tarte, délicieuse, mais je préfère celles aux fraises des bois, début juillet.

Répondre

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys