Archive pour 7 octobre, 2010

i-dtgv

Mots-clé : c’est pas que c’est long mais c’est interminable

Notre zamie Châtelaine a mis au TGV nos terreurs, toujours avides des petits plaisirs de l’existence :

« Tu sais quoi, Pampérine ? Je crois qu’elle nous a eu, Tatie… »

« Vui, toute une rame de nunuches en train de chanter Douce nuit, elle a du avoir du mal à  réserver un tel billet »

hebergeur image

Force doit demeurer à l’autorité parentale !
séparateur bleu mince

Photos de l’été  (à la demande de certaines) : Parlons un peu bateaux si le voulez bien… Normal, c’est un grand port.
hebergeur image

Sur l’estacade de Sainte-Adresse, Tine observe longuement les mouvements des navires entrants ou sortant du port.

hebergeur image

 … le ballet des abeilles (=remorqueurs) qui vont faire le tour de la bouée pour passer du port ancien à port 2000
hebergeur image

un Roll-on (=ferry pour camions) qui attend en rade la marée pour entrer dans le port
hebergeur image

 … ou un petit porte containers peu chargé qui rejoint son terminal.

séparateur bleu mince

Page précédente où les fers à défriser chôment pas

tag Pampérine

séparateur bleu mince

 

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys