Archive pour 14 octobre, 2010

le train des pignes

Mots-clé : ancien temps, voie étroite, brinqueballant, pas très rapide, Ferrandez

Ben, le fils à Tine et mariuss,  nous a posé à la Gare du Sud où on a pris le « train des pignes« . C’est des pommes de pin, les pignes.Le petit train bleu va tellement lentement qu’on a le temps de descendre, de ramasser la provision de pignes pour allumer le barbecue et de remonter sans problème. Nous, on étaient toutes seules dans la petite remorque : c’est nul, on est secoué pire que dans les tamponneuses à la foire et on voit les rails qui se promènent d’un côté de l’autre. Pampérine elle a même gerbé malade et tout, alors pour la remonter je lui ai donné de mon bib’ qu’elle a bien aimé Sourire

 Et pis on a fait la bataille de pignes Rire en attendant le grand frère à Ben !
hebergeur image

séparateur bleu mince

Une histoire mouvementée : Chemin de fer de Provence, Nice-Digne par les gorges profondes, et une vitesse de pointe qui peut atteindre 60 km/h pour l’autorail bleu actuel.

Neuf : mot tabou aux cépés (CP=Chemin de fer de Provence) tiré du lexique client en lien au dessus

« Quand il y a quelque chose de neuf aux cépés, il faut se méfier » (proverbe provençal)

 

hebergeur image

illustration aquarellée d’Olivier Geerinck
hebergeur image

Attente, souvent très longue, à une halte facultative (faire signe au mécanicien =machiniste)  face à une voie métrique déserte

hebergeur image

L’ancien autorail, il me semble rouge pâle et jaune crème dans mes souvenirs de quand j’étais petit, mais je ne suis pas sûr, et le seul que j’ai retrouvé, transformé en restau abandonné, est tout rouillé et taggué

hebergeur image

La motrice bleue actuellement en usage et sa remorque, dans une situation un peu inhabituelle

hebergeur image

 Je roulais quand… Semi-remorque tombé sur la voie unique. Touêt-sur-Var octobre 2009 cliché Nice-Matin

hebergeur image

d’après le dessinateur niçois Jacques Ferrandez dans sa nouvelle en BD « Le train des pignes, voici l’une des versions de l’expression 

hebergeur image

 Toujours vue par Ferrandez, en BD, les pittoresques petites gares, dans un paysage de roubines revêtues de pins sylvestre (ceux donnant les pignes) et de chênes blancs

Vous saviez que ma marraine et grand-mère Marie (Eudoxie pour la famille), la femme de Marius, était chef de gare à Marseille et que j’étais abonné de longues années à La Vie du Rail, lol

séparateur bleu mince

Découvrez L’art du nuage en peinture et en photo au musée Malraux du Havre

séparateur bleu mince

Page précédente où Tine choisit on tableau et où on vote

Tag Pampérine
séparateur bleu mince

 

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys