Route du rhum 1849

Mots-clé : abolition, Saint Pierre, Martinique

Saint Pierre (La Martinique),  le capitaine Carouge, commandant le navire L’Espérance, embarque deux sacs pleins de sous, scellés d’un cachet à la cire rouge, reporté à l’identique sur le connaissement maritime, pour le port du Havre.  Il s’engage le 11 juin 1849, sur sa personne, ses biens et son navire à promettre de délivrer les sous, sauf les périls et fortune de la mer, à MM. Boisgaultier Frères au n°8 rue des Petites Ecuries à Paris (ou leur représentant dans le port du Havre)  en échange de 1% de ce fret monétaire.

hebergeur image

 

hebergeur image

 Connaissement 1849 Enchères Coll personnelle de moi emoticone

Est-il arrivé au Havre ce navire L’Espérance ? et quand ? Combien de temps a-t-il mis pour transporter contre les alizés, ses deux sacs de sous probablement issus des revenus de l’esclavage dans les champs de canne à sucre, puisque, bien que l’abolition ait été votée en 1848, la notification à la Martinique n’y est parvenue qu’en mai 1849. Les planteurs et propriétaires n’ayant pas encore reçu cet été 49 le dédommagement financier venu de France pour retour à la liberté de leurs esclaves.

Le capitaine Carouge transportait-il du courrier par voie maritime en plus, pour lequel il touchait, au nom de son armateur, 10 centimes de droit fixe de voie de mer par lettre et pli de 10 grammes et tarif interne aux colonies, en sus de l’acheminement à payer depuis le port du Havre, selon les nouveaux tarifs postaux de 1849 ? A-t-il perçu le paiement du transport de son fret à l’arrivée ? Son navire était il, comme tout brick ou goélette lancée à cette époque, muni de la carte réduite de l’Isle de la Martinique n°79 de l’Hydrographie Française de Bellin, achetée à l’Entrepôt Général Jean-André Dezauche avec le Plan Particulier du Cul de Sac Royal, supprimée en 1847 ou de la nouvelle carte à une livre et 4 sols (ce qui fait combien en francs ?) de format Grand-Aigle, carte provisoire du capitaine au long cours, M. Friesz, dressée en 1842, le monopole du Pilote Français Dezauche ne tombant qu’en 1850 ?

La crise sucrière régnait en Amérique et aux Antilles mais le rachat des sucreries, la création de l’usine de rhum du Galion en 1849 par Eugène Eustache, fils d’un négociant de Saint Pierre, permettait d’essayer d’envoyer le rhum vers la France avant que le gendre d’Eustache rachète 7 des 11 usines de rhum de la Martinique. Le navire l’Espérance transportait-il cette cargaison de rhum ?

Ce bâtiment Espérance était-il celui lancé en 1843 par l’Armement Duval du port de Fécamp, lougre de 84 tonneaux pour la pêche aux harengs avec 14 hommes à bord, ou une goélette comme la toute neuve Galathée lancée en 1849 ?

Le capitaine Carouge était il en rade de Saint Pierre ou au carénage, deux ans plus tard, lorsque une première grosse alerte volcanique décapita en 1851 le sommet de la Montagne Pelée (51 ans avant l’éruption meurtrière de 1902) ?

Ce fameux Walrant ayant assuré le transfert des sous, était-il le jeune commis chargé aux esclaves en 1826 à Saint Pierre, reconverti dans le négoce portuaire ?

Est-ce la perte des esclaves qui a débouché sur le changement de majorité lors des élections de 1849 aux Antilles ?

Que de questions non résolues soulève ce morceau de papier acquis de haute lutte sur Ebay…. (mais j’ai passé un excellent moment à enquêter et réunir les archives nécessaires pour reconstituer cette histoire, et c’est plus excitant que les trimarans de 30 mètres qui vont mettre 8 jours pour aller de St-Malo à la Guadeloupe)

Pour la peine du départ de la Route du rhum j’ai mis à jour la page Desjoyaux

séparateur bleu mince

Page précédente avec le saute-girafe

Tag ebay
séparateur bleu mince

 

 


6 commentaires

  1. paty dit :

    Bonne semaine à vous deux gros bisous
    ___________________________
    Kikoo Paty. Merki pour les bisous.

    Bizoux à toi aussi en ce début de semaine que j’espère favorable pour toi…

  2. francis02 dit :

    bonne journée Marius
    dans route du rhum
    je retiens rhum
    et j’en bois pas
    beurk!!
    amicalement
    ______________________
    Donc à nous deux on fait la paire, car moi aussi je déteste cela, beuark

    :-(

    Dernière publication sur NOUVELLES d'hier, d'aujourd'hui, de demain : Articles du 1° mai

  3. marie dit :

    Bonjour Mariuss ,

    Étrange il y a une ressemblance entre le Capitaine Cartouche et toi ( sourire ).

    Pour moi il n’y a aucun intérêt pour la route du Rhum tout comme la Paris Dakar jdc jdr .

    Intéressante l’histoire de Cartouche et le document .
    Je voulais te faire un coucou /bisous avant de sortir avec Gabriel en balade sous la pluie qui d’après la météo sévit aussi au Lac de Nice ( pas toujours les mêmes ) tout ça avec le sourire .
    Très bonne journée Mariuss .

    Marie
    __________________________
    Kikoo Marie ! :-D

    Sur le papier c’est écrit « CA-ROU-GE« , Carouge ! Mais maintenant je vais te confier un secret : C’est exprès, comme tout grand enfant je me projette dans mes personnages inventés ou recréés :-D

    C’est pas la première fois
    1 http://levraimariusse.unblog.fr/2010/09/26/comme-charles-marie-raoul-et-othon/
    2 http://levraimariusse.unblog.fr/2009/09/28/avant-la-privatisation/
    3 http://levraimariusse.unblog.fr/2009/04/17/la-pipe-a-1-euro/
    4 http://levraimariusse.unblog.fr/2010/05/27/le-pays-sans-etoile-1/
    5 http://levraimariusse.unblog.fr/2009/12/10/les-biassa-les-carniers-les-besaces/
    6 http://levraimariusse.unblog.fr/2010/03/01/le-dieu-du-stade/
    7 http://levraimariusse.unblog.fr/2010/09/22/you-only-live-twice/
    8 http://levraimariusse.unblog.fr/2010/04/15/mariuss-ne-repond-plus/
    9 http://levraimariusse.unblog.fr/2010/02/14/un-mec-une-nana-37-ans-deja/
    10 http://levraimariusse.unblog.fr/2009/10/18/la-quete-4-sur-les-traces-derrol-flynn/
    11 http://levraimariusse.unblog.fr/2009/04/10/a-la-recherche-de-la-copie-perdue/
    12 http://levraimariusse.unblog.fr/2009/03/02/cesareu-non-mais-je-reve/
    13 http://levraimariusse.unblog.fr/2009/02/17/my-name-is/

    rien que pour ceux dont je me souviens (mais yen a sûrement d’autres). c’est pour le moins un trait récurent sur mon blog.

    C’est passe que le document m’a beaucoup plu que je me suis fendu de 15 euros :-)

    Vui c’est moche, mais on a vu bien pire, il est pas tombé beaucoup d’eau en fait. Les médias ont plus gonflé l’info que ce que les fleuves côtiers ont gonflé leur débit.

    Dis donc, s’il pleut, pas besoin de se laver pour sortir ;-)

    J’étais à la grange en train de monter du matos et des matériaux sous la pluie, et de couler du béton dans ma tranchée sur la piste pour l’évacuation d’eaux

    Toi aussi (bon,à retardement….)

  4. marie dit :

    Hello Mariuss

    Ô la boulette !! CA ROU GE et non Cartouche ,en plus rien à voir entre les deux ROooo !( grand sourire ).

    Merci beaucoup ,sympa les liens et que de souvenirs :-)
    En même temps je viens d’en découvrir .
    Quoi !! pas terminée cette tranchée !! Il y a du laisser aller là ……Tu attends le gel pour le faire
    ( grand sourire moqueur de celle qui ne fait rien ).Comme le temps passe vite bientôt Noyelle …

    Je ne bois pas d’alcool mais j’adore le baba au rhum hum !!

    Une bonne balade aujourd’hui et bien sur pas besoin de douche avec la pluie :-)
    Je vais préparer le diner pour mon grand p’tit fils ( 1m80 ) génération de grands .
    Très bonne soirée Mariuss .Bisous

    Marie
    __________________________
    Nooon ! j’ai bien apprécié le jeu sur la sonorité mais Cartouche était un chef de bande, certes sympathique mais pas très regardant sur l’honnêteté. Alors qu’il est probable qu’un Capitaine de Navire devait au moins rester honnête vis à vis de son armateur et de son équipage. il n’était pas un « pirate », pas un brigand. C’est la raison pour laquelle je ne veux pas jouer sur la similitude de nom (sans compter que Cartouche n’était qu’un surnom)

    Pour la tranchée, c’est pas si simple, car je dois travailler et laisser prendre le scellement béton de la goulotte sans couper la piste où chasseurs, ramasseurs de champignons et villageois venant faire du bois continuent à passer, ébranlant le béton frais. sans compter que je dois reboucher la tranchée en permanence. Là, c’est de nouveau, comme tu le dis, la course contre le gel et surtout avant l’entrée des énormes semi-remorques des débardeurs qui vont faire deux aller retours par jour chargés de troncs puisque cela fait dix jours que les bucherons accumulent les troncs de poooov tisapins au bout de la piste à 6 kmde là….
    Faut que mon scellement de goulotte d’acier soit dur avant qu’ils arrivent, sinon ils vont tout m’arracher. Bien ma veine. Quatre ans tranquille, j’attaque la tranchée, bucherons et débardeurs, grrrrrrrrrrr

    :-(

    Nowelle ?

    :-D :-D :-D (tout excité)

    Je concède que si j’aime pas le rhum j’aime bien les extrêmes rhum raisin (gniam, glace délicieuse) :-D

    J’en étais sûr ! pas de douche ! ;-)

    T’as ton chauffage ? Nous ils ont démarré une heure mercredi et c’est retombé en panne. Cela vient de redémarrer ce mardi soir… Jusqu’à quand ? :-(

    Bizoux titemarie

  5. mariuss dit :

    Kikoo Marie !!!! T’as vu kya la suite ?

  6. marie dit :

    * pour commencer une super hyper faute en me relisant Pfff le GEL et non le GÈLE re Pfff.Je ne suis pas à coté mais très loin de mes pompes en ce moment .

    Comme toi deux semaine à attendre la fin des travaux du changement de la chaudière au fioul pour une au gaz
    résultat chauffage inexistant mais de l’eau chaude après avoir laissé couler au moins 4litres avant Grrr
    heureusement il fait moins froid .

    Pour cartouche ( Garthausen dit Cartouche ) était un brigand quand même .
    J’aime une bonne glace rhum /raisins miam miam ,demain j’achète de la glace ( sourire ) en plus Gaby en désire mais Häagen-Dazs au caramel et je ne suis pas la dernière :-)

    Bonne nuit Mariuss .Bisous

    Marie
    ________________________
    T’occupe ! je te la corrige si tu veux….

    Hagen chose, délicieuses, mais horriblement sucrées… (le ventrou ! :-( )
    A vrai dire Cartouche, j’avais toujours cru que c’était une invention cinématographique quel béo je fais lol

    pour les chauffagistes c’est sûr que j’ai jamais eu de bons rapports avec eux du temps qu’on avait la villa près du Havre. Ils préféraient toujours tout changer plutôt que de réparer un ptit truc ou régler grrrrr
    Là, dans l’immeuble, la chaudière quoique fatiguée et pétant des pièces est moins en cause que l’installation de tuyauterie, hors d’âge dans cet immeuble construit frime et marbre mais au rabais pour loger les rapatriés arrivés en nombre dans les villes blanches du sud. Ya eu du bénef facile pour certains entrepreneurs…..

    Tant à côté de tes pompes ? des problèmes ? tu es tellement discrète, peut-être même plus qu’à l’accoutumée.
    Bizoux. Avec le changement d’heure on est tout « dévariés » :-(

Répondre

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys