Archive pour décembre, 2010

Bonne Année toussa…

Mots-clé : voeux, petite souris

hebergeur image

hebergeur image

Suite
Page précédente le plus sage 4, avec l’histoire de la dent
hebergeur image

Je vous offre ces photos 2010, en principe inédites sur le blog (même si parfois un air de déjà vu, car au sein d’une série j’ai pu publier à faible résolution une photo voisine). Si vous en chargez une, elle sera au format 1024×768, un quart plus grande que sur le blog. N’exigez pas la top-qualité technique, je suis pas photographe. Je vous en ai mis trente.

hebergeur image

1 Voiles d’Antibes (Côte d’Azur)

hebergeur imagehebergeur image

2 Charpente mélèze au Pra (Mercantour)

hebergeur image
hebergeur image

3 Mimosa à Cap D’Ail (Côte d’Azur)

hebergeur image
hebergeur image

4 Mélézein au col de la Couillole (Mercantour)

hebergeur image
hebergeur image

5 Roubion vieux village (Mercantour)
hebergeur image hebergeur image

6 Parc de Rouelles Montivilliers (Pays de Caux)

hebergeur image
hebergeur image

7 falaise aux hirondelles et faucon. Roubion (Mercantour)

hebergeur image
hebergeur image

8 gratte-cul et graminée steppique. Piste de Vignols (Mercantour)

hebergeur image
hebergeur image

9 grain au Havre (Pays de Caux)
hebergeur image hebergeur image

10 Mont Brussière et Mounier (Mercantour)

hebergeur image
hebergeur image

11 Estuaire et plage de Ste-Adresse (Pays de Caux)

hebergeur image
hebergeur image

12 Loup au parc Alpha (Mercantour)

hebergeur image
hebergeur image

13 Bientôt Carnaval sur la Place Masséna. Nice (Côte d’Azur)
hebergeur image hebergeur image

14 Jardin médiéval de Rouelles. Montivilliers (Pays de Caux)

hebergeur image
hebergeur image

15 Loir gourmand (Mercantour)
hebergeur image
hebergeur image

16 Saxifrage à ma grange (Mercantour)
hebergeur image
hebergeur image

17 ancienne Ecole Normale d’Aix en Provence
hebergeur image
hebergeur image

18 terrier de marmotte dans l’alpage à Vignols (Mercantour)
hebergeur image
hebergeur image

19 Fontaine place des Quinconce à Bordeaux
hebergeur image
hebergeur image

20 Alpage à Vignols (Mercantour)
hebergeur image
hebergeur image

21 Vénus vue de ma ferme (Haute Saintonge)

hebergeur image
hebergeur image

22 Autre villa de pauvre en balcon sur la mer à Cap d’Ail (Côte d’Azur)

hebergeur image
hebergeur image

23 Apollon mâle sur fleur de sauge à ma grange. Roubion (Mercantour)
hebergeur image
hebergeur image

24 Baie des Anges le jour de Nowelle. Nice (Côte d’Azur)
hebergeur image
hebergeur image

25 héron et bétail dans le marais des bords de Gironde (Haute Saintonge)
hebergeur image
hebergeur image

26 villa de pauvre artiste hollywoodien sur le sentier des douaniers à Cap d’Ail (Côte d’Azur)
hebergeur image
hebergeur image

27 inondation par grande marée coefficient 111 à Port Maubert , marais des bords de Gironde (Haute Saintonge)
hebergeur image
hebergeur image

28 Fustet à Ilonse (Mercantour)
hebergeur image
hebergeur image

29 Mont d’Ars, le Démant et le Mounier (Mercantour)
hebergeur image
hebergeur image

30 LOL, ça y est, cela m’est reviendru, Bonne Année 2011, c’est 2011 que je cherchais. Voiles d’Antibes (Côte d’Azur)

hebergeur image

le plus sage 4

Mots-clé : à vrai dire je trouve cela moyennement drôle

hebergeur image

séparateur houx

Si vous êtes un peu triste, je vous propose d’aller chez Morpheen, son dernier post m’a beaucoup plu

séparateur houx

hebergeur image

à 7h50 à Fécamp. Image Dr Ledoux Club de Toussaint-Société Astronomique du Havre

hebergeur image

Sur la jetée du port de Fécamp, à 8h25 Image Dr Ledoux Club de Toussaint-Société Astronomique du Havre

Des amis à moi, près du Havre ont quand même réussi à voir l’éclipse de Lune le 21 décembre 2010 au matin, entre deux nuages…

séparateur houx

Suite

le plus sage 3, partie précédente de ce post

Page précédente où Tine manque beaucoup à mariuss

séparateur houx

 

Tine pas là…. :-(

Mots-clé : absence, long, très long, trop…

hebergeur image

hebergeur image 

En attendant, puisque le retard réel du TGV Paris au départ a été d’1h30 et non des trente minutes annoncées et de 4h30 au total une fois à l’arrivée, je crois que j’ai bien fait de lui mettre dans son sac une lampe frontale – qui clignote aussi en rouge – deux barres de Grany fruits rouges et une couverture de survie dorée. Passe qu’au retour je sais pas quand je vais vraiment la récupérer ma Tine.

Joyeux niversaire Tine !
hebergeur image

séparateur bleu mince

Suite

Page précédente avec les mésaventures du plus sage 3

séparateur bleu mince

le plus sage 3

Mots-clé : est toujours récompensé comme il se doit

Ya enfin une justice ! Hin hin hin…

hebergeur image

séparateur houx

 Suite

Page précédente avec le conte du vieux mélèze

Gags précédents avec le plus sage 1 et le plus sage 2

Suite le plus sage 4

séparateur houx

 

le vieux mélèze

Mots clés : Conte traditionnel revu par mariuss
Lorsque j’observe les étoiles à l’œil nu, il m’arrive d’écouter ce qu’elles me racontent. Et voilà ce qu’elles m’ont chuchoté un soir. (Un peu comme l’histoire du pays sans étoile avec Giovanni le rémouleur…, âmes sensibles, s’abstenir)

 J’avais atteint l’automne de ma vie, » le printemps de l’hiver » comme l’a dit un artiste. C’est-à-dire que j’étais plus trop bon à grand-chose, alors on me confiait, plus par compassion que par besoin, quelques brebis de plus de trois ans, incapables d’agneler, tout juste bonnes pour la réforme au moment de la foire aux tardons. Et encore, sur des alpages dont même les communes avaient un peu honte à les attribuer, mais fallait bien des sous. Sur un de ces alpages dédaignés, il y a quelques années, après avoir récolté des brins de génépi sur les roches moutonnées polies par les glaciers et burinées de signes cornus par les bergers de l’âge du bronze, comme souvent je me suis allongé sous le vieux mélèze, sur l’herbe douce et fine, un peu savonneuse. Les mésanges huppées twittaient dans les fines ramures au travers desquelles j’observais les nefs blanches qui gonflaient leurs voiles bien au dessus du couple d’aigles qui grimpait là-haut dans l’azur en tournoyant. L’air bruissait du cricri d’innombrables criquets et le bruit de faux des martinets géants m’effleurait parfois venant picorer le plancton aérien qui s’agitait autour de ce vieux mélèze.

Ce vieux mélèze, justement…

hebergeur image

Le lac des grenouilles au sommet du Vallon de Fontanalba, dans la Vallée des Merveilles

En haut, là haut, tout là haut perdu au dessus du lac des grenouilles, il y a un grand mélèze tout seul. Oh, pas vraiment tout seul, car autour il y en a d’autres de ces mélèzes balafrés et noircis par la foudre, couchés par les huit mètres de neige l’hiver qui glissent sur la pente et, chaque printemps, ils essayent de repousser droits mais peine perdue, ils restent arrondis. Lui, c’est le plus vieux, il a connu Carlo-Emmanuelli et sa Route Royale en 1610. Un bel arbre, bien tordu, creux pour s’y cacher et guetter à l’espère les chachas qui passent fin octobre, mais dont on fait pas le tour du tronc à trois hommes. Un bel arbre sous lequel il fait bon se reposer à l’heure chaude où le raï se repose, ou bien ramasser les myrtilles autour.

Oui vraiment, un beau mélèze avec une ombre fine et apaisante.

Puis, je suis redescendu vers ma cabane d’alpage, dans le tintement des sonnailles, par cette vieille route militaire empierrée, couverte d’aiguilles rousses de l’année passée. À la nuit tombante, j’ai franchi le seuil, et là, tout seul dans ma petite pièce, je me suis retrouvé face au vieux miroir piqué encadré de cytise sculpté au couteau et j’ai vu… Pas mon visage fatigué, non, ma solitude, comme ce grand mélèze, perdu là-haut dans l’alpage, regardant ce mont qui fait peur aux gens de la vallée.

Alors, comme parfois, j’ai soulevé le couvercle de cette boîte à musique trouvée dans la cabane, probablement oubliée là par un précédent berger du pays des hommes libres, puisque sculptée d’une rosace au couteau, et que j’avais patiemment réparée lors des longues soirées de juin, assis sur le banc au pas de la porte. Un banc, c’est un bien grand mot, un morceau de poutre de cœur de mèle coupé il y a plus de 200 ans et qui a vu l’astre du jour et la neige le bruler à plus de 2200 mètres d’altitude. Devenu tout argenté, veiné et tordu comme le dos de mes mains, il est un peu bancal sur ses deux roches oranges, mais il prend la chaleur du soleil 16 h par jour en juin et vous la restitue ensuite quand vous refaites le tranchant d’un outil, réparez une chaise paillée ou remettez en état une boite à musique.

Ce soir là, j’ai tourné la manivelle et regardé comme souvent danser la petite poupée, une petite fille maladroitement taillée dans un éclat de pin cembro, qu’il y en a pas beaucoup par ici du cembro, haute comme une demi pomme de mélèze, coiffée de quelques brins de laine brunes pour lui faire la chevelure et de deux grains de galène pour les yeux, trois brins de seigle tressés pour une capeline, on dirait ces petites poupées en chiffon de maintenant mais en miniature.

hebergeur image

Et je me suis mis à pleurer !

Quand la musique s’est terminée, comme chaque fois, elle s’est arrêtée de danser. C’était presque devenu un rite : avant d’ôter le verre et d’allumer la mèche, quand le dernier éclat rouille disparaissait là bas au sommet de l’Agnellino, j’ouvrais le couvercle avec sa rosace et les initiales de ce berger inconnu, je remontais la manivelle…

Ce soir là, je la fixais du regard, plus que d’habitude, intensément, et la pitchoune a tourné sa tête inexpressive mais poignante vers moi, et bien que dépourvue de bouche m’a dit :  » Pleurez plus vieil homme, vous m’avez regardé tourner bien des fois ! Alors j’ai pensé que je pourrais vous parler à ce moment ! « 

Je n’ai pu que bredouiller :  » Tu parles pitchoune ! Tu parles ? Ou je rêve ? Tu peux pas savoir comme je suis content de t’entendre parler ! Mais dis-moi pitchounette, ça fait longtemps que tu parles ? « 

Et un dialogue bien improbable s’est noué :

 » En principe j’ai pas le droit de parler car je ne suis qu’une poupée. Mais je suis tant seule dans cette boîte et comme vous êtes mon seul ami, j’ai osé croire que ça vous ferait plaisir d’entendre autre chose que les sonnailles de vos brebis  »

- Plaisir ? Es même oun vrai bonheur ! Mais dis-moi pitchoune, en échange, je peux t’agréer en quelque chose ? « 

 » Oh ! Oui, j’ai toujours rêvé de danser la farandole, mais pas dans une petite boîte, non, dehors sous le soleil en plein air et autour d’un grand arbre parmi les oiseaux et les papillons « 

- Mais t’as pas peur de te perdre, tu es si petite ? « 

 » Si un jour je devais me perdre je ferais tout pour vous retrouver parce que vous avez été le seul à penser que je n’étais pas une chose, pas un objet mécanique mais que j’étais vivante ! Alors vous m’emmènerez dehors ? « 

- Promis pitchounette, demain je t’emmènerai. « 

hebergeur image

La vieille route militaire pavée de la Valmasque à Fontanalba, dans la Vallée des Merveilles, au milieu des mélèzes

Tôt le matin, mes pas nous ont porté vers le vieux mélèze, par la vieille route militaire calladée. Une fois dessous, j’ai délicatement déposé la petite boîte et quand je l’ai ouverte, la ritournelle s’est mélangée aux chants de centaines de mésanges, aux cri-cri de tous les criquets, aux zonzons des bourdons velus et tout le petit peuple de papillons de l’alpage est accouru !

La poupée sortit de la boîte et entama une farandole autour du vieux mélèze, donnant la main aux mésanges entourées de papillons. Elle tournait encore et encore quand toutes les lucioles de l’alpage étaient venues lui tresser un diadème d’or en guise de ruban autour de son chapeau et que la lune souriante se joignit aux étoiles.

Mais moi, fatigué d’émotion, je me suis endormi.

 hebergeur image

Quand la rosée m’a réveillé, dans la fraîcheur du point du jour, avant que le soleil ne sorte de derrière la Bouscaye, j’étais seul, enroulé dans mon gros manteau de laine, la pitchoune, sa boite à musique, tout le petit peuple ailé avait disparu.

Alors j’ai tourné, j’ai cherché autour du vieux mélèze. J’ai appelé très fort, j’ai même crié :

 » Reviens pitchoune, reviens, tu avais dit que tu voulais discuter, alors reviens ! Pourquoi tu es partie ? On a pas pu te voler je suis tout seul ici ! « 

Quand, n’ayant plus de voix, j’ai constaté que même l’écho ne me répondait plus, j’ai repris le chemin de la cabane, avec une grosse boule dans la gorge, pas moyen de respirer et les yeux mouillés que j’y voyais plus rien.


J’y suis retourné au vieux mélèze, d’abord tous les jours, puis souvent, puis épisodiquement, un été même, chaque jour et même en raquettes l’hiver, mais il n’y avait ni la pitchounette et même plus de papillons ni de mésanges.

D’ailleurs depuis que les mésanges sont parties, les criquets ont disparu, il n’y a plus de lucioles non plus et le vieux mélèze a pleuré ses aiguilles en plein été et même il n’a plus reverdi depuis trois ans ;

 

Alors un soir, je me suis regardé dans le miroir et je me suis dit :  » Demain tu monteras vers le vieux mélèze, tu prendras la corde de chanvre avec toi, et comme ça tu disparaîtras du monde comme a disparu la petite fille qui voulait danser ! « 

Le temps de gouverner le troupeau pour le confier au Firmin du gias de Peirefique, un autre alpage perdu, et en fin d’après-midi, je montais, épuisé, peinant à mettre un gros soulier devant l’autre, vers le vieux mélèze, bien décidé à faire ce que j’avais pensé la veille, encore que j’ai oublié la corde. Soudain je crus entendre une musique lointaine et le chant des mésanges ! Mon vieux cœur fatigué s’est mis à battre plus vite et c’est presque en courant que j’atteignis le vieux mélèze. Assise parmi les plants de myrtille rouges, au pied du tronc tordu, une véritable pitchounette sous son chapeau de paille avec, à mes yeux, le même visage que la poupée, m’attendait. Incapable de parler, j’ai réussi à souffler :

 » C’est toi pitchoune ? « 

Sans un mot, sa main me tendit une petite boîte sculptée ancienne. D’un doigt tremblant j’ai soulevé le couvercle et, bien sûr, la boîte était vide ! Mais la musique s’est remise à jouer, la petite fille à danser et moi cette fois j’ai gardé les yeux bien ouverts pour ne pas la perdre !

 

Beaucoup plus tard, alors que les étoiles brillaient plus que d’habitude, quand je suis passé face au miroir, elle était là derrière moi, et encore derrière, loin en dessous, sous les nuages, il y avait toute la montagne qui souriait dans la nuit !

Adapté, transposé et modifié par mariuss à partir d’un conte provençal que René Vars est venu conter aux élèves de Villeneuve-Loubet, en 2000

séparateur houx

 Suite

Page précédente  avec le plus sage 2

séparateur houx

 

le plus sage 2

Mots-clé : exemplaire… de modestie

 C’est fou ce que les gens qui construisaient des cheminées auparavant prévoyaient petit…

hebergeur image

séparateur houx

hebergeur image

Vous connaissiez mes tisapins roses dans mes alpages, et bien voici l’olivier de Nowelle à Nice, photographié cet aprème sous des trombes d’eau

séparateur houx

Suite (Conte du vieux mélèze)
Suite du gag le plus sage
Page précédente qui parle du plus sage pour la première fois

séparateur houx

 

le plus sage 1

Mots-clé : un exemple de sagesse

hebergeur image

séparateur houx

Suite

Page précédente avec « lou ravi », santon de la crèche

séparateur houx

 

la déco de Nowelle : les santons de la crèche

Mots-clé : Le ravi
Lou Ravi : C’est un santon touchant, toujours émerveillé, qui prête un peu à rire avec ses bras levés et son air ahuri. Ce n’est pas le “fada” mais le pauvre innocent, l’idiot du village… il est en extase, transporté par un bonheur simple, n’a rien à offrir, mais, touché par la grâce de l’événement, se réjouit de la naissance du Christ.

hebergeur image

Boufaréo - Les miracles de cette nuit, je ne peux pas vous les raconter tous, parce qu’il y en a trop. Tous les habitants de Bethléem s’étaient rassemblés sur la place. Ils avaient mis leurs habits du dimanche, ils avaient des cadeaux pleins les charretons, et ils brandissaient des chandelles. Il n’y en avait qu’un qui dormait : c’était le Ravi. C’était pas parce qu’il avait le sommeil profond, mais que ce soit le jour ou la nuit, il était jamais complètement réveillé. Le jour, il restait à sa fenêtre, les bras en l’air, en regardant les gens, le ciel, les bêtes, les fleurs, et en disant:

Le Ravi - Que le monde est joli ! C’est pas possible qu’il soit aussi joli !

Boufaréo - Les bras toujours levés et le bonnet de nuit sur la tête, il est venu se mêler à la foule…
… Mais voilà les gens qui arrivent en dansant la farandole. Et le Ravi marchait le premier en tenant l’aveugle par la main.

Le Ravi - Eh, j’en ai vu des jolis petits nistons, mais des jolis petits nistons comme ce joli petit niston là, je ne croyais pas que ça pouvait exister !!

Boufaréo - …. Et le Ravi levait les bras en l’air en disant:

Le Ravi - Mon Dieu. Comme c’est beau un homme qui était malheureux, et qui devient heureux. Comme c’est beau, merci mon Dieu.

Pistachié - Oh, écoute le Ravi, tu commences à nous agacer, eh!

Le Ravi - Et si je t’agace, je te demande pardon.

Pistachié - Et tu parles, et tu parles, et tu n’as jamais rien fait de ta vie!

Le Ravi - J’ai regardé les autres, et je les ai encouragé. Je leur ai dit qu’ils étaient beaux et qu’ils faisaient de belles choses.

Pistachié - Et tu t’es guère fatigué !

La poissonnière - Et tu n’as même pas apporté de cadeau!

Marie - Ne les écoute pas Ravi. Tu as été mis sur la Terre pour t’émerveiller. Tu as rempli ta mission. Et tu auras ta récompense. Le monde sera merveilleux tant qu’il y aura des gens comme toi, capables de s’émerveiller.

Boufaréo – … C’était la première fois que Roustide faisait un cadeau à quelqu’un. Les gens n’en revenaient pas. Le Ravi était encore plus ravi que d’habitude.

Le Ravi - Oh Roustide, que c’est beau ce que tu viens de faire. J’en ai vue des belles choses dans ma vie. Mais jamais d’aussi belle que cette belle chose là.               Extrait de la Pastorale des Santons de Provence d’Antoine Maurel

séparateur houx

Suite

Page précédente sages comme des images

séparateur houx

 


 

 

sages comme des images

Mots-clé : la liste, les joujoux

Je sais pas comment elle fait… Elle est très forte !

hebergeur image

séparateur houx

Suite
Page précédente avec le coup du vinaigre

séparateur houx

 

on les attrape pas avec du vinaigre

Mots-clé : Tout est question de finesse plus une bonne connaissance du sujet

C’est que je le connais bien mon gros gourmand ! Faut savoir le prendre…
hebergeur image

séparateur houx

hebergeur image 

mariuss va bosser…

séparateur houx

Suite

Page précédente où il a raté l’éclipse de Lune et semble se trouver dans une situation désespérée

Tag pov tisapin

séparateur houx

 

j’ai pu observer l’éclipse de Lune

Mots-clé : A chaque chose malheur est bon

Gn’ai dfroid aux bmains ! Et pis gn’ai bmême pas pu la dvoir l’églipse passe que gne lui tournais le dos. D’toute bfaçon, il faisait gris et pluvieux. Grrrr. Et la brochaine est en 2015 ! Grrrr !

hebergeur image

Image de prévisualisation YouTube

séparateur houx

Suite

Page précédente où l’on recherche un disparu dans le Mercantour

séparateur houx

 

Hors-piste : Un disparu dans le Mercantour !

Mots-clé : Chronique des Alpages

hebergeur image

hebergeur image hebergeur image hebergeur image

séparateur bleu mince

 666 ème page. C’est y pas diabolique çà ?

séparateur bleu mince

Suite

Page précédente Perce-neige 2

séparateur bleu mince

 

perce-neige 2

Mots-clé : à quoi ça tient des fois

Grrrrrrrr !

hebergeur image

séparateur houx

Suite

Page précédente avec le perce-neige

Tag pov tisapin

séparateur houx

 

perce-neige

Mots-clé : çà ! après de fortes chutes de neige fallait s’y attendre – manteau neigeux instable

hebergeur image

séparateur houx

hebergeur image 

Un ciel comme à l’accoutumée ce lundi 20 décembre

séparateur houx

hebergeur image

Un petit palet au chocolat pour le goûter ? Servez-vous…

séparateur houx

 Suite

Page précédente la spirale infernale de la violence

Tag pov tisapin

séparateur houx

 

la spirale infernale

mots-clé : Escalade de la violence, révolte-répression-révolte encore plus dure-répression accrue…..

Hoooo, je sens que le milieu est pas assez éclairci de ce côté… Yaurait même occupation de mon espace privatif à moi… Et justement j’ai pas de tisapin pour mettre les guirlandes à l’intérieur de la grange. Des fois le hasard fait bien les choses…

hebergeur image

séparateur houx

Image de prévisualisation YouTube

C’est un essai (j’y ai passé toute la soirée à le monter, je travaille sur une version sonorisée avec le commentaire mais pour le moment j’y arrive pas). La première image et la dernière ont été prises quelques jours plus tôt et je merde un peu pour les transitions et la fluidité mais je voyais pasd comment vous présenter plus de 110 photos de la piste pour que vous puissiez venir chez moi, à notre grange. Ah, voui, j’oubliais, il y a eu de fortes pluies cette fin juin…

séparateur houx

Suite
Page précédente où les tisapins se vengent
Tag  pov tisapin

séparateur houx

 

la vengeance des tisapins

Mots-clé : héhéhé…

Je me demande d’où provient ce vent de révolte à l’approche de Nowelle ?

hebergeur image

séparateur houx

Image de prévisualisation YouTube

je fatigue rin qu’à l’idée du travail qu’il a fallu

séparateur houx

Suite

Page précédente où mariuss montre le tisapin finalement sacrifié

Tag pov tisapin

séparateur houx

 

Je vous l’avais dit ! Du plastique !

Mots-clé : Mon travail n’est pas reconnu

Voui, vraiment une patience d’ange… Bon, on a quand même un peu ouvert le milieu et un sapin de Nowelle… Mais des fois c’est à devenir bouddhiste….

hebergeur image

séparateur houx

hebergeur image

Pour l’apéro je voulais vous offrir un ti bout de saucisson des Alpes mais le forain sur ce marché local près de ma grange a pas voulu me faire crédit…

séparateur houx

TROP de PROBLEMES actuellement sur Unblog avec l’interface d’administration pour poster de nouvelles pages ! emoticone emoticone Cri

séparateur houx

Suite

Page précédente avec la recherche du tisapin

Tag Pov tisapin

séparateur houx

 

je sens venir le sapin plastique

Mots-clé : Grenelle de l’environnement, plastique biodégradable

Une patience d’ange il faut parfois….

hebergeur image

séparateur houx

hebergeur image 

ti café ? Perles des Indes, c’est doublement de saison, le Taj Mahal toussa…, mon puîné qui va partir aux confins de l’Himalaya….

séparateur houx

Suite
Page précédente avec la liste de choses à faire

Tag pov tisapin

séparateur houx

 

la liste de choses

Mots-clé : Gros temps

Je trouve plus le temps… Toutes ces choses à faire…

hebergeur image

séparateur bleu mince

Suite

Page précédente avec la blue Line et les kados de Vallou

séparateur bleu mince

 

blue line of the Vosges

Mots-clé : Saint Nicolas, Kdo, Alsace, Nowelle Market, Arthur de Pin’s

Ce midi, au courrier, une siouper surprise. D’une zamie, férue de cinéma et présente depuis les débuts du blog…

Y avait des trucs venant probablement du marché de Nowelle. Avec des Tworf… des Forgw… des Fortwenfin des trucs qui se mangent avec des noyaux de noisettes dedans et des n’abricots au pain d’épice Langue Plus un gentil joli mot pour Tine et votre serviteur. Rire

 

hebergeur image

illustration nspirée des BD Péchés mignons d’Arthur de Pin’s, et du site de Rvallou

séparateur houx

hebergeur image

Les jumeaux apportés par la cigogne venue d’au delà de la ligne bleue vosgienne. Bizoux Vallou ! et merki !

séparateur houx

hebergeur image 

Dimanche 12 décembre : 8h19 en mangeant ma siouper brioche moelleuse je suis pas loin de penser qu’une fois de plus Météo-France s’est gourée…

séparateur houx

hebergeur image

Mais à 9h 33, je suis bien forcé de reconnaître en grignotant mon melon séché que c’était juste un petit décalage, manque de précision, on va donc pouvoir monter à la grange

séparateur houx

hebergeur image 

et à 12 h 27, après avoir pelleté pour dégager l’escalier des 7 à 10 cm de neige tombés du toit (cela fait un gros tas m’empêchant d’aller sortir la scie pour couper le tisapin euh barrer pour des fois qu’il y ait un truc à couper pour aérer un peu), je peux donc reprendre un ptit peu de fajitas avec mon Caprice des Dieux

séparateur houx

hebergeur image

Les fameux noyaux de noisettes, lol. La date est courte, faut que je les mange vite gnap, gloupmf, chmiom

séparateur houx

 Suite

Page précédente avec une doudoune rose

séparateur houx

 

doudoune rose

Mots-clé : fushia ou rose ?

Faut juste la réimperméabiliser d’un coup de bombe… Toi qu’as toujours froid.

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image

Juste avant ma sieste, la tarte aux blettes, pommes et raisins sort du four… Qui en veut un bout ?

hebergeur image

Aujourd’hui, c’est un temps à profiter du temps… emoticone

hebergeur image

Et du coup, au dessus du parc, dans le soleil qui pénètre par la baie vitrée de la salle de bains, je vais faire la sieste... emoticone

séparateur bleu mince

 Suite

Page précédente avec un arrêt sur image

séparateur bleu mince

 

arrêt sur image

Mots-clé : Je fais une petite pause après cette série… mais pas longue

Et tous nos zamis et zamies prennent un repos mérité après toutes ces émotions

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image

séparateur bleu mince

Suite
Page précédente adrénalinée
séparateur bleu mince

 

 

un p’tit coup d’adrénaline ?

Mots-clé : Et le retour à la grange fut une simple promenade aérienne, René Vincent

maaaariuuuuss ! arrête tes konneries, j’en ai marre, mon ballon fuit ! C’est pas drôle ! Où t’as mis les deux autres filets, une corde de rappel, je veux une corde de rappel ! Je SAIS que t’en as une neuve à la grange, alors bouge-toi !

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image

René Vincent 1918 Le thermomètre baisse, le charbon monte Magazine La Vie Parisienne

Illustrateur prolixe 1879-1936 voir ses posters en reproduction chez Allposters ou bien chez H Prints

De simples sérigraphies en 500 exemplaires de ses derniers dessins sont déjà fort côtées
séparateur bleu mince

Suite

Page précédente où nos zamies sont sauvées. Plus qu’à rentrer à la grange…

séparateur bleu mince

 

Il faut TOUJOURS garder espoir et lutter jusqu’au bout !

Mots-clé : Même quand tout semble perdu

 « N’empêche que je suis drôlement contente d’avoir machinalement gardé au fond de ma poche ces ballons de l’annive à mariuss qu’il avait en trop » nous confie Tine.

« Ben j’ai plus froid là, et je vous avoue que je suis heureuse que ce jeu de ouf soit terminé. Mais je regrette qu’on ait perdu la luge, j’en referai bien un tour avec mon Arnica » a laissé échapper Marie

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image

Gelée de coings de notre ferme (c’est pour mon goûter emoticone ) photo prise ce midi au soleil dans la cuisine : à gauche le mandarinier, à droite les basilics : citron, pourpre et grand vert, en bas chtites plantes non mangeables emoticone)

séparateur bleu mince

 Suite

Page précédente où rien ne semble moins sûr que cela marche

séparateur bleu mince

 

cela va-t-il marcher ?

Mots-clé : Rien jeter ! Tout peut resservir un jour !
Fouffle Marie ! F’est notre feule fhance ! Fouffle fort !

(nos zamies tentent le tout pour le tout, de toute façon, elles n’ont plus grand chose à perdre)

hebergeur image

(Les ballons, ce sont ceux qui restaient du miniversaire de mariuss)

séparateur bleu mince

nouveau lien chez Jullia. Un coin de provence sympa

séparateur bleu mince

Suite
Page précédente Au secours ! mariuss viiiite !

séparateur bleu mince

 

Au secours ! mariuss viiiite !

Mots-clé : Quand l’ultime recours échoue
Là je vois plus quoi faire… Désolé les zamies. Seuls les Dieux pourraient peut-être…….. Comme dans la pub Nespresso ?

hebergeur image

séparateur bleu mince

Suite
Page précédente où le demi-dieu sauveur veille

séparateur bleu mince

 

un peu plus bas, le sauveur…

Mots-clé : je comprends même pas pourquoi vous y avez pas pensé immédiatement

C’est pourtant pas compliqué, cela ne pouvait finir que comme ça ! Vous croyez pas que pendant ce temps là, le demi-dieu il se les roulait, non ?!

hebergeur image

séparateur bleu mince

 Suite

Page précédente avec Arnica qui me donne le tournis

séparateur bleu mince

 

Arnica sauvera-t-il nos zamies ?

Mots-clé : Pendant ce temps là, 40 mètres plus haut…

Bon, je crois qu’Arnica est légèrement occupé, on va donc oublier cette solution pour le moment… Mais comment Marie et Tine vont-elles s’en sortir ?…

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image

Il a été question de mon pointu lors du précédent post dans les commentaires. Voilà. à quai.

séparateur bleu mince

600ème page, soit 650 avec les pages fixes. C’est marrant ce hasard de revenir à mes premières amours, le pointu, comme du temps où mon blog titrait « artiste pointu d’altitude ». j’l'ai pas fait exprès.

séparateur bleu mince

Suite

Page précédente où le tisapin auquel s’accrochaient nos zamies n’a pas résisté

séparateur bleu mince

 

le tisapin n’a pas résisté !

Mots-clé : Les sapins ne sont plus ce qu’ils étaient…

Mlle Marie et Tine bientôt dans le Guiness pour une chute libre hivernale record ? Telle est la principale question qui agite nos lectrices…

hebergeur image

séparateur bleu mince

Suite
Page précédente où une chute est enrayée

séparateur bleu mince

 

badaboum chpac chploc ?

Mots-clé : chute inattendue

Pas du tout !

Pour une fois, ce foutu filet à mon choumignon aura servi à quelque chose… Mais s’en est fallu de peu !

hebergeur image

séparateur bleu mince

Image de prévisualisation YouTube

séparateur bleu mince

Suite
Page précédente Oulala oulalaa…

séparateur bleu mince

 

Oulala oulalaa…

Mots-clé : Mais ça va BEAUCOUP TROP vite

Grisés par la vitesse, l’adrénaline, le vent de la course…

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image 

Un petit café politiquement non correct ?

séparateur bleu mince
Suite
Page précédente où ça va trop viiite

séparateur bleu mince

 

12

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys