Archive pour juillet, 2011

les foins

Mots-clé : c’est pas un peu monotone ce gag à répétition ?

Pour avoir de jolies fleurs sur nos prairies de fauche, faut faucher une fois l’an, faire les foins. C’est tout un art !

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image

Les lavandes fines sauvages commencent à fleurir sur les rochers. Et les abeilles commencent à s’y intéresser.
séparateur bleu mince

Suite
Page précédente perdus dans les nuages

séparateur bleu mince

 

perdus dans les nuages en haute montagne

Mots-clé : Heureusement que je connais les alpages (et qu’on était sur la route, lol)

C’est vrai quoi, quand on la provoque la montagne se venge… Pour une fois que nous arrêtions les travaux pour nous promener…

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image

Mais on a eu aussi ce temps là beaucoup plus agréable le lendemain sur l’alpage à marmottes

séparateur bleu mince

Suite
Page précédente où je remue beaucoup de poussière

séparateur bleu mince

 

un peu de propre

Mots-clé : il en rate pas une !

C’est vrai quoi, on charrie  tout le temps de la terre (ou de la poudre de ciment) sous nos souliers à la campagne… Et après Tine elle est pas trop contente becose que c’est tout poussiéreux quand ya des invités…

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image

réforme de l’orthographe pour les nouveaux bacheliers recrutés à la Direction Départementale de l’Equipement, chargés de gérer les affichages à Roubion
séparateur bleu mince

Suite
Page précédente où mariuss trimballe du ciment

séparateur bleu mince

les sacs de ciment

Mots-clé : maladresse et fatigue conjuguées

Dire qu’avant je gambadais avec des sacs de 50 kg, puis ce fut 35 et maintenant voyez le résultat avec 30 kilos… Sinon, je reste totalement jeune….

hebergeur imageséparateur bleu mince

hebergeur image

Un loir voleur de croquettes de ma chatte qui ne réagit même pas… Tout se perd, entre l’effronterie des uns et la perte du sens du devoir des autres chasseuses de souris, pffff

séparateur bleu mince

Suite

Page précédente avec une chatte heu-reu-se !

séparateur bleu mince

 

convalescence

Mots-clefs : Plus jamais un animal

Qui c’est qui va devoir retarder son départ en vacances pour le mignon chaton qui a pris un abonnement chez le véto ? C’est Tine et maaariuss…..

hebergeur image

 

séparateur bleu mince

Suite

Page précédente où Bastet s’attaque la queue

séparateur bleu mince

 

pire qu’une scène de crime

Mots-clé : boucherie

Je vous raconterai la suite une fois connue… Mais je la sens mal….

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur imageséparateur bleu mince

Suite

Page précédente avec l’écobuage

séparateur bleu mince

 

écobuage

Mots-clé : Laisse faire le spécialiste Moumoune !

Nous avons brulé dans le bidon le tas de végétaux résultant du débroussaillage légal. Et Tine est ma reine du feu.On ne peut pas en dire autant de moi…

hebergeur image

hebergeur image

séparateur bleu mince

Suite
Page précédente avec l’enfumoir

séparateur bleu mince

 

l’enfumoir

Mots-clé : grand consommateur de savon le mariuss

L’enfumoir est un accessoire indispensable à l’apiculteur pour enfumer et calmer les abeilles, mais c’est un objet assez capricieux… L’idéal est une fumée blanche et froide au moment où on en a besoin pour intervenir sur la ruche… C’est tout un art… que je ne maîtrise pas toujours très bien

hebergeur image

 

séparateur bleu mince

Suite
Page précédente avec le ramoneur

séparateur bleu mince

 

le petit ramoneur

Mots-clé : chauffage au bois = écologie et propreté

Des fois je me sens plus savoyard que montagnard, comme du temps où on envoyait ramoner les zenfants de cette belle province dans les cheminées. Je vous raconte pas pour faire partir la suie après à l’eau froide….

hebergeur image

hebergeur image

séparateur bleu mince

hebergeur image

L’était un ramoneur, un petit savoyard
Pas plus haut que trois pommes et déjà débrouillard
De ses belles boucles brunes, sous un bonnet enfouies
Emergeait une frimousse,toute maculée de suie
Son visage d’ange noir, était illuminé
Par de beaux yeux  saphir, de très longs cils ourlés 

Qui octroyaient déjà du haut de ses dix ans
La sagesse d’un homme, à ce tout jeune enfant
Il était «Le» garçon, aîné de cinq p’tites filles
Le ménage était pauvre, pour faire vivre sa famille
Le père courait les routes, il était colporteur
Sillonner les chemins, était un dur labeur
Mais rentrait au logis après des jours d’errance
Sans pouvoir assurer à tous, leur subsistance
Ils étaient malheureux, cela était notoire
Et huit bouches à nourrir, c’était plus qu’illusoire
Tout fut envisagé, pour chercher solution
Une seule fut trouvée : S’affranchir du garçon !
Ce fut lui, le p’tit gars, agile farfadet
Qui irait ramoner des conduits d’cheminées
Enrôlé dans un groupe,que l’on nommait «Farias»
Il quitta sa famille le jour de la Saint- Gras
Il cheminait à pied allant de ville en ville
Le travail était rude et le Maître était vil
Après qu’il eut fini d’harassantes journées
Il lui arriva souvent, de devoir mendier
L’argent mis en commun assurant la survie
Accordait cependant que pain noir et  bouillie
Il travailla neuf mois, sans trêve ni repos
Quelque puisse être le temps, qu’il soit mauvais ou beau
Quatorze heures par jour, au rythme démentiel
Et ne put regagner le foyer paternel
Qu’à la fonte des neiges, quand revint le printemps
Afin que de pouvoir aller aider aux champs
Et le Maître, aux parents, pour prix de ses travaux
Remit pour tout salaire :  Le prix d’un jeune  veau !

hebergeur image

 

hebergeur image

séparateur bleu mince

Suite

Page précédente où tout le monde est très sage sous les toits de Paris

séparateur bleu mince

 

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys