Couillole blanche en raquettes 1

C’est une promenade raquettes près de ma grange de chez les loups, réalisée en février. Enjoy cette première partie !

carte couillole blanche

séparateur bleu mince

couillole blanche 1

Le départ : après avoir marché trois cent mètres, il est temps de chausser les raquettes devant le tas de troncs de mélèzes débardés. Dire que là ils voulaient mettre un lotissement de chalets canadiens dont il ne subsiste que le chalet témoin vandalisé.

séparateur bleu mince

couillole blanche 2

20 mètres de raquettes, et hop, premier arrêt. Qui a fait ce bonhomme de neige ? Je penche pour un certain Félix !?

séparateur bleu mince

couillole blanche 3

Quand il y a de la neige fraiche et que personne n’est passé, la meilleure option c’est de monter sur la gauche vers le réservoir d’eau, au lieu d’aller en face rejoindre l’embranchement pour la piste de la crête de Falcon
séparateur bleu mince

couillole blanche 4

200 mètres plus loin, mais aussi presque 100 mètres plus haut, arrivés au réservoir, une pause s’impose… En bas, le tas de bois où nous avons chaussé les raquettes et le chalet canadien dégradé, un monticule boisé sans nom, et au loin, blanc, le Lauvet d’Ilonse, qui fait face à notre grange de chez les loups

séparateur bleu mince

couillole blanche 5

30 mètres plus haut, vue sur le col de la Couillole avec, au milieu, le refuge-gite-resto-bar de la Fripounière où on peut se mettre en terrasse au soleil devant une boisson sympathique (quand c’est ouvert, que le patron ancien légionnaire fait pas la tronche, que sa femme est allé réapprovisionner et qu’il n’y a pas trop de vent – un col c’est venté – pour rester en terrasse). Le loup y a été vu il y a deux ans mais au printemps. Sinon, il faut redescendre à la station des Buisses (prononcer « Buissèèsse » si vous voulez pas passer pour un touriste) pour le chocolat chaud.
séparateur bleu mince

couillole blanche 6

Voilà, la première montée est maintenant terminée, on est au sommet de la Tête d’Arrêt, on va suivre la crête plate en prenant les traces du couple qui nous a précédé de quelques minutes, puis redescendre un peu séparateur bleu mince

couillole blanche 7

Un dernier regard derrière nous, avec là-bas à l’ouest la montagne très boisée, une station, celle du Festival Bulles de Neige (festival BD du prochain WE) à 10 km, et nous repartons car nous avons repris notre souffle.

séparateur bleu mince

A suivre…. Couillole blanche 2
séparateur bleu mince

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



4 commentaires

  1. farandoles dit :

    C’est vraiment MAGNIFIQUE merci Mariuss pour ce partage de rêves .
    Superbes tes photos ( pour une fois ,rire ) .
    Ca me donne envie de me vautrer dans la neige et jouer avec et en avant pour le raquetting .
    Merci .Bisous .
    Marie

  2. mariuss dit :

    farandoles > rêver est quelque chose d’intéressant car cela nous repose, nous rajeunit, nous permet de déstresser.
    Mes photos restent quand même bien conventionnelles et monotones.

    Par contre attention, elle est froide, après on a les gants et le ventrou mouillé, c’est pas très happy. Merki pour tes bisous. Retour.

  3. paty dit :

    Superbes photos Mariuss merci du partage c’est toujours un plaisir de découvrir un pays voisin du sien et que je ne connais malheureusement pas cela donne envie……

  4. J’adore, j’adore….comme je voudrais marcher sur cette neige immaculée…que c’est beau……j’aime tant la montagne…..Tendresse

Répondre

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys