restauration grange de chez les loups Saison 1

Mots-clé : ruine, tas de pierres, premiers travaux conservatoires

De 4 murs à 4 murs consolidés et un échafaudage : 10 mois

petite ruine 30 aout 2004

Ch 30 aout 2004

Ch 30 aout 2004

Le point de départ, le 30 août 2004. 4 murs branlants et des arbres au milieu.
séparateur horizontal

Ch 03 novembre 2004

Ch 24 novembre 2004

Débroussaillage et protection du sommet des murs : octobre et novembre 2004 d’urgence avant les premières neiges du 25 novembre. soit le lendemain. Chaud ! Pis on a pas encore signé. Mais on a déjà changé le linteau brulé de la porte de l’écurie du mulet par un linteau de coeur de vieux mélèze de 200 ans d’âge. Cela ne s’écroulera plus, ici.
séparateur horizontal

Ch 09 janvier 2005

C’est à nous, on a signé deux heures avant le réveillon de la Saint Sylvestre. La neige peut continuer à tomber, on est tranquille jusquà la fonte fin avril, c’est protégé. De toute façon, déjà en novembre le mortier ne prenait plus qu’additionné d’antigel de voiture. Plus rien de bricolable. Pause hivernale jusquà la mi-printemps, on ne circule plus qu’à raquettes, que nous n’avons pas, yen a plus chez Décalton.

séparateur horizontal

Ch 26 mai 2005 reprise des travaux

Ch 26 mai 2005 mur du fond

Fin mai 2005, reprise des travaux, trois pins serviront de poteaux et poutres pour le bâti de l’échafaudage. Pendant ce temps, à l’intérieur, l’habituel point faible de ces granges, est repris au mortier pour laisser le mur respirer, car il n’y a pas de drain entre le rocher et le mur du fond de l’écurie du mulet. Gros travail de maçonnerie. Toute la partie centrale vient d’être remontée avec les mètres cubes éboulés décaissés en triant les pierres et évacuant la terre au seau pour boucher l’entonnoir effondré au sud (pas de photo)

séparateur horizontal

ch 15 juin 2005

Ch 29 juin 2005

03 kuillet 2005

15 juin, les deux troncs posés en équilibre en travers permettront de maintenir l’échafaudage (on voit l’ombre portée des troncs). Le côté Est de l’échafaudage est brêlé (attaché « à la scout ») fin juin. Et le 3 juillet 2005, tout est équilibré Est-Ouest, on peut se balader en équilibre et travailler au sommet des murs qui resteront à reprendre à l’automne. Nous filons restaurer notre ferme viticole Saintongeaise des bords de l’estuaire de la Gironde, le chantier de notre grange de chez les loups restera comme cela tout l’été. Dans le coffre fort scellé dans le mur du fond, l’aspi-venin et la trousse à pharmacie + du papier toilettes….

séparateur horizontal

Suite
 

 

 

 



4 commentaires

  1. laurearnoux dit :

    superbe
    je t’ admire Marius faire un livre pour bien venir te voir!
    ce serait un succès je pense
    bravo
    je te félicite vraiment
    allez au plaisir de revenir sur ton blog
    lorette ou l’ ange de l’ éveil
    bisous big bisous

  2. mariuss dit :

    Lorette > Qui tu veux que cela intéresse un tel livre ? 15 personnes au maximum. Merci de l’idée. Mais non, je ne me lancerai pas. Bises

  3. Et bien j’en sais un peu plus sur ta grange. Acquisition en 2004…la neige qui reste une bonne partie de l’année….l’accès pas évident….bravo car il en faut du courage et de la volonté pour remettre cette vieille bâtisse en état…Mais peut-être qu’un jour nous verrons la transformation finale et là tu mérites, toi et ta famille, et tes amis les lauriers…Si, si je te la confectionnerais le diadème de laurier….Je blague mais je sais le travail que cela représente et les heures que tu dois passer dessus. Mais bon quand on aime tout est possible. Bonne soirée Mariuss. Bises du soir pour le courage de demain.

  4. mariuss dit :

    Douceur > Heureusement que j’ai aussi d’autres centres d’intérêt dans la vie, lol
    Merci pour ces bises pour ma dure journée de boulot-boulot.

Répondre

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys