Archives pour la catégorie interne

le mot de la vie

Mots-clé : Poilu, par delà le gouffre du temps

Espérons, espérons, c’est le mot de la vie.

Le mot de la douleur et celui de l’amour.

Le mot que crit tout hymne et toute poésie.

Mais qu’on ne criera plus un jour.

Espérons, espérons, c’est le mot qui console.

Espérons car l’espoir n’est pas fait pour tromper.

Le bonheur, s’il n’est pas une vaine parole

toujours ne peut nous échapper.

hebergeur image

Ce beau texte, un mois avant Nowelle1917, me semble, au vu de la signature A.Z., pouvoir être attribué à la tante Zoé, « un sacré numéro » au dire de la famille, je ne vois qu’elle capable d’écrire de la poésie, avec une faute de conjugaison et munie d’une initiale Z. Je n’ai jamais compris de qui elle était la tante, j’ai du la croiser tout petit.

Marius était toujours interné de guerre à Morgins en Suisse ce 24 novembre 17
hebergeur image

séparateur bleu mince

Suite

Tag Interné
Page précédente avec Biberonnette qui reçoit une fessée et veut se plaindre à Allo Maltraitance Poupée

séparateur bleu mince

 

la facherie

Mots-clé : filleule et parrain

Si par définition, mon père étant pupille de la Nation, je n’ai jamais connu mon grand père Marius, il me souvient, qu’étant petit j’ai rencontré sa filleule, Marie-Thérèse je crois, mais je suis incapable de dire quand, ni où, ni à quoi elle ressemblait. Je confond peut-être avec sa soeur, Lucienne. Purée c’est compliqué une famille.

Pourquoi Marie-Thérèse était elle fâchée contre son parrain ?
hebergeur image

Je découvre aussi que mon interné de grand père, Marius, prisonnier de guerre en Suisse, avait le droit de recevoir du courrier personnel familial, autre que le seul que je connaissais jusque là, les cartes postales d’échanges philatéliques. Il apprend, en ce mois d’octobre 1916,  que son père était bien malade. Je ne sais s’il a pu le revoir quatre ans après, à son retour de captivité.

séparateur bleu mince

Je répondrai à tous les comm’s en retard mercredi.

Aujourd’hui j’ai du me forcer pour faire quelque chose que je n’avais pas le courage de faire. Me regarder en face, face à mes 8 ans et les montrer à une jeune amie.  ô vieillesse ennemie… çà plus la pluie interminable, il m’arrive de me sentir fatigué.

séparateur bleu mince

hebergeur image

Une mésange alpestre sous une des boules posées par Tine

séparateur bleu mince

 Suite

Page précédente avec la Saint Valentin

Tag interné

séparateur bleu mince

 

une amie de la France

Mots-clé : Poilu, par delà le gouffre du temps

Encore un changement de lieu de détention et de statut : Poilu ? Prisonnier de guerre ? interné ? Il semble en Suisse à je ne sais où dans le Valais, après Morgins, Berne, Fribourg…

Azenstrasse ???? près du Mont Bristenstock ????

J’essaye de remonter le puzzle… 15 mai 1917 cette fois-ci.

Lenteur d’acheminement du courrier, de bureau de poste en bureau de poste. et toujours ce laconisme imposé par la censure militaire de l’époque.

La carte, photo noir et blanc plus ancienne, est colorisée imprimée.

Impossible de savoir ne serait-ce que le prénom de cette « amie ». Peut-être en comparant l’écriture avec les autres cartes que je possède ???

Pauvre grand-père que mon père n’a même pas connu. Le portrait que j’ai vu dans la chambre chez ma marraine et grand-mère me faisait un peu peur avec sa moustache noire et son regard perçant. On dit que j’ai le regard qui foudroie. Serait-ce le même regard ?

hebergeur image

hebergeur image

séparateur bleu mince

Page précédente le biberon de berger
tag Interné

séparateur bleu mince

 

les fiancées de Fribourg

Mots-clé : par dessus le gouffre du temps

Eh ben, une deuxième fiancée à Fribourg, chômait pas grand-père, la tradition familiale semblait reposer sur un embryon de vérité.

Maintenant, il y avait aussi à cette époque une politique d’encouragement pour les jeunes filles à être « une fiancée » de nos prisonniers de guerre ou « une marraine » pour nos poilus. C’est donc peut-être plus light que le texte ne le laisse penser

hebergeur image

hebergeur image

à suivre
séparateur bleu mince

Photos de l’été  (à la demande de certaines) :

hebergeur image

 …par tout temps, la drague sort et entretient le chenal
hebergeur image 

… et le spot de kite-surf est tout aussi renommé par coup de vent sur la digue Nord que celui des surfeurs situé à un demi-mille de là(hors photo à droite) face au cap de la Hève
hebergeur image 

ce plaisancier tire des bords pour se sortir du chenal par « mer belle »
hebergeur image 

… Tandis que ce pétrolier est serré de près par deux abeilles (noires) et un lamaneur (bleu) en arrivant près du sémaphore et des anciennes cloches de brume, pour pénétrer dans l’avant port (bon, celle là est floue, mais j’ai pas mieux)

séparateur bleu mince

Page précédente impromptue

Tag Interné
séparateur bleu mince

« ne l’oublie pas »

Mots-clé : l’aimé
Fribourg, 1915….

hebergeur image

C’est le verso de la carte précédente avec les pensées et l’hirondelle

En fait comme elle l’a pas attendu 5 ans, il a au retour, rencontré Marie (ma grand mère et ma marraine à moi), je sais pas trop quand ni comment et cela a donné le frère de mon paternel.

Prisonnier de guerre puis interné, cinq ans, duuur.

Alors il s’occupait à peindre des cartes postales qu’il faisait vendre (par paquet de 100) par ses correspondants aux quatre coins du monde, pour pouvoir payer nourriture et hébergement. Il vendait aussi les timbres que lui envoyaient parfois les gens en échange de ses cartes.

séparateur bleu mince

Page précédente avec un voyage en train
Tag interné

séparateur bleu mince

et toujours, bien sûr,

hebergeur image

séparateur bleu mince

un nouveau lien vers une lectrice de Morpheen, Anne

séparateur bleu mince

 

 

 

« tout mon amour »

Mots-clé : l’aimé

 

hebergeur image

séparateur bleu mince

Page précédente ex-aequo

séparateur bleu mince

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys