Archives pour la catégorie Saintonge

aquarelle du phare de la coubre (making of)

Mots-clé : c’est ma faute, ma très grande faute, repentance

 Là j’ai vraiment fait le kon. cela m’apprendra !

phare de la coubre 2

séparateur bleu mince

Edit > Vallou est revenue ! Avec son blog ! Youhou Vaaaallou ! Lalalalala ! Quelle journée : farandoles et Vallou !

séparateur bleu mince

page précédente (avec l’aquarelle)

tag aquarelle

séparateur bleu mince

 

aquarelle de la pointe de la Coubre

Mots-clé : côte sauvage, naturisme, Coubre

Cet été j’ai peindu une deuxième aquarelle pour Tine. La plage de la pointe de la Coubre près de La Palmyre. En fait cela a peu changé comme paysage en quelques années. C’est la fréquentation qui a bougé : Avant il n’y avait que quelques naturistes discrets. Maintenant…

zen attitude

Bon c’est fait à l’arrache, avec Tine on a préféré aller plus loin, plus calme, au bout du bout de la pointe, quasi déserte, portant bien son nom de Côte Sauvage.

séparateur bleu mince

aquarelle Coubre

Plage de la Coubre fin août. (aquarelle 24×32 2009)

séparateur bleu mince

Edit > je monte dans les alpages deux-trois jours
séparateur bleu mince

page précédente

tag aquarelle

séparateur bleu mince

 

Vous trouvez pas que je m’améliore ?

pipistrelleMots-clé : photo, focus, reflet, animalière

Non, mais c’est vrai, quoi, vous êtes de mauvaise foi, j’ai cru sentir quelques critiques sur le degré de netteté de la photo précédente. Certes, je le reconnais, ma photo de pipistrelle (une mignonne chauve-souris, toute tite, qui attrape les moustiques à 2 m du sol à la tombée de la nuit) était peut-être un peu floue, mais j’avais des excuses, je voulais pas de flash pour pas la déranger, pis je suis sûr que c’est sa faute, elle a bougé…

Bon, pour la peine, je vous en montre une autre de photo, quand avec Tine, on est allés voir les écluses à poissons des pêcheries de la côte rocheuse de la pointe de Chassiron, près du phare, au bout du bout de l’île d’Oléron. C’était marée basse avec un gros coeff, et y avait un monstre de 80 cm piégé dans l’écluse. L’est bien, hein, bien net et tout…… Je suis pas sûr du nom du monstre… Qu’en pensez-vous ?

De toute façon, maintenant la pêche à pied pour le promeneur y est quasi interdite, à peine sur place, l’hélico de la gendarmerie est venu à plusieurs reprises voir ce qu’on y faisait, Tine et moi. C’est pas possible ya vidéosurveillance ou quoi ? Notez, qu’on étaient bien les seuls fadas, une nuée se profilait à l’horizon, et c’est la première fois qu’on s’est pris la grêle lors d’une marée basse sur un platier rocheux.

moment fort partagé

monstre marin

nuée d'orage de grêle
séparateur bleu mince

 page précédente

séparateur bleu mince

 

je m’améliore

mots-clé : photo, technique, animalière, résultat professionnel, vacances

Durant ces vacances, j’ai peaufiné ma technique de prise de vue de photo animalière.

Voici un exemple de ce qu’il y avait dans l’étable dans ma ferme viticole. Reste plus qu’à l’identifier, mais c’est sûr qu’avec un doc pareil, même le WWF va me faire un pont d’or !

Sinon, ben je suis rentré de vacances. Voilà, voilà…
choumignon photo animalière

chiro dans la grange

séparateur bleu mince

page précédente

séparateur bleu mince

 

 

journée de ouf 5 (pis quand ça veut pas…)

Mots-clé : ponctualité, finesse

Pourtant j’étais à l’heure, et en plus j’avais noté les dimensions du liner de piscine, au cas où je passerai chez le vendeur (Vous savez ma piscine pourravée par la tempête à ma ferme viticole saintongeaise)

journée de ouf 5, le retard

séparateur bleu mince

 

le scénar de l’histoire du train de nuit

Mots-clé : scénarisation, recherche storyboarder, chaud, hot

Je l’avais annoncé en comm’, pour m’y retrouver, j’ai été obligé de scénariser un peu les gaudrioles de Mariuss dans ce fameux trip ferroviaire vers le festival de Cannes et Nice. Voir la catégorie train.

- Elle s’en va, après lui avoir laissé un bisou sur le front

- sur un petit nuage, avec un texte qui tue concernant le train puis file se démaquiller de profil après avoir craché ou vidé une bouteille d’eau

- Allongé, épuisé avec trois bizoux le bas devient flou, se déchire tandis que la sonnerie retentit. Pouf ! Il se réveille sortant de son rêve (trouver une raison ou un gag pour la sonnerie ou alors une vieille qui le secoue pour Bordeaux)

scenario train

- Sonnerie Tine demande s’il a été choumignon, s’il ne s’ennuie pas trop tout seul * alors là, krrr le coup du tunnel * un tunnel entre Saintonge et Bordeaux ? Fait la tronche et va sortir ses grands ciseaux

- Attente du train en retard et un gros sac très lourd panneau voies 1-28 voies A-Z. foule floue derrière.

- train Hendaye, Biarritz avec tous les mecs trimbalant dynamite et TNT (??? y vont se vexer??)

- il se casse la gueule sur son sac pendant que la petite brune culottée chvx bleutés-violacés pouffe avec son sac à roulette rouge, tout en lui disant hello Zouzou !

- la foule floue se dissout à chaque affichage, et il ne reste plus que deux ou trois personnes en silhouette et Zouzou cheveux bleutés-violacés, qui lui propose, en pouffant, si rien ne vient de se partager une chambre d’hôtel pour aller regarder bonne nuit les Zouzous.

- avec le contrôleur et le wagon 16 supprimé et tous les autres fermés et 55 min de retard et il va rater bonne nuit les zouzous (vérifier le titre) tandis que brune + blonde (à lunettes ?), assez canon, cherchant couchettes pour festival Cannes et plus si affinités

- Proposition d’échanges jusqu’au bout de la nuit bien que dans leur compartiment il y ait pas de filles. réponse qu’il a ce qu’il faut dans le couloir et jusqu’à quelle heure on peut les rejoindre pour le plan d’échange. Comment dessiner ce dialogue ? et le couloir surpeuplé ?

- Le coup de la fille aux gros poumons qui veut quand même se glisser dans le couloir sur toute la longueur du wagon ?

- La blonde canon de la veille qui lui fait coucou le matin, en lui demandant s’il a passé une bonne nuit – avec un gros clin d’oeil, pdt que la brune devient toute rouge… Comment rendre le matin ? Mariiussest-il visible ? Rougit-t-il ?

- la fille aux gros poumons, repasse et lui fait aussi un clin d’oeil en lui demandant si la nuit était bonne ?

- dans le couloir un voyageur prend à témoin sa voisine que voilà un jeune homme qui a passé une bonne nuit – engrenage pour montrer la perplexité – alors il se regarde dans le miroir : plein de traces bizoux de gloss rouge

- Je vous ai raconté des couffes, la réalité la voici : plein de vieux et tassé comme des sardines dans un environnement sale et bruyant. Comment dessiner des vieux tassés dans un environnement sale et bruyant ?

séparateur bleu mince

 

Mariuss is back et se demande s’il est toujours le best 5

back 5 le tunnelMots-clé : le retour, Dom Juan, boulette
Oups ! L’ambiance devient moins romantique.

Ce soir là des nuages d’orage galopaient au dessus du train. c’était devenu le train de l’enfer…

 

Si vous découvrez la série sur le train, je vous recommande de commencer par le début, en consultant « train » dans le nuage de catégories en marge à droite… Puis mettre un coup de Ctrl+End pour commencer en bas du bas, au premier post de cette aventure. je sais c’est compliqué, mais je sais pas le programmer autrement sans foutre la bouse ailleurs dans le blog.

 

Edit > au fait, qui sera la première (le ?) ? Celle qui posera le 500° commentaire ou la 5000° visiteuse ?

Cela va se jouer entre cette nuit et la nuit suivante probablement….. Les nuits seront chaudes !
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

séparateur bleu mince

 

Mariuss is back et même pas honte d’être better than ever… 4

la honte ba²ck 4Mots-clé : grands enfants, affinités, ya pas d’âge pour çà

Le train s’enfonçait vers l’inconnu dans la nuit fraîchissante, tandis qu’à l’intérieur, dans une atmosphère moite, la chaleur montait, et…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’‘y pense, brusquement, le site de debout les Zouzous, incontournable ! En fait, je suis comme Panda, totalement geek de ce truc que j’ai découvert dans une chambre d’hôtel.

 

 

 

 

séparateur bleu mince

 

Mariuss is back et is bitter comme jamais… 3

le couchant back3Mots-clé : pénible, poulette, Bide & Bizoux, moment de bonheur

Le couchant prenait des teintes de plus en plus pourpres et l’ovale de la Lune gibbeuse rougissait en s’abaissant progressivement dans les brumes jaunâtres de l’horizon. La première étoile filante est passée, j’ai fait un voeu. Le crépuscule était tombé.  Le train du désir s’enfonçait dans l’obscurité qui montait vers ce moment charnel qu’est le crépuscule astronomique. Copernic brillait encore un peu, mais Antarès la rouge était encore très sage, pas levée.

Enjoy ! Ecriture au millimètre. Purée, ce qu’il faut pas faire pour séduire… mon public, s’entend.

 

Quel suspense….

 

à demain soir, 8 mai,  pendant que je glande à ma grange de chez les loups séparateur bleu mince

 

Mariuss is back, and he’s presque better than ever… 2

Mots-clé : le retour,  groupie, Dom Juan, bide total

la honte
…si l’on en croit celles qu’il croise durant les 13h37 de voyage dans le Corail Lunéa, Saintonge-Nice by Bordeaux.

Alias tel est pris qui croyait prendre…  ou les faiblesses de la chair… avariée.

séparateur bleu mince

 

Mariuss is back, and he’s better than ever… 1

zhippie gonfléeMots-clé : le retour, chevilles, groupie, Dom Juan

…si l’on en croit celles qu’il croise dans le Corail Lunéa, Saintonge-Nice by Bordeaux 800 km et 13h37 de train, merci la sènecefeu !

A vrai dire je me suis toujours demandé quelles différences entre une zhippie de 67 et une néozhippie de maintenant ? Même crasse, même goût de chiotte, mêmes fringues, même rentre-dedans. La seule chose qu’a changé, y en a trois : les percings, le string (rouge) et l’i-phone.

Après, pour ce qui est de la libéritude sexuelle, j’ai pas exploré… 

purée, un mal aux chevilles, moi…

 

 

 

 

séparateur bleu mince

 

que votre nom soit sanctifié…

mécréant saintonge romanemots-clé : tempête, Dieu, Saintonge, Cognac
Alias « la tempête » (suite)

Je le crois pas, là teuheu, ça a marché. Un vent conteuheu continu toute la nuit à 140 km/h teuheu et rien. Pas un dégat teuheu. sur mon chai (ma ferme viticole) teuheu saintongeaise le long de la Gironde teuheu. Moi, le mécréant athée scientifique teuheu, mon cartésianisme foncier teuheu en prend teuheu un sacré coup. Non mais c’est vrai, c’est teuheu pas la peine de se faire chier à retaper teuheu mon bâtiment de 1730 classé Fins-Bois en teuheu Cognac, pour se le faire exploser teuheu à l’aube de ses 300 ans. teuheu

Edit > pour faciliter la lecture, le texte est traité pour virer mes nombreuses quintes de toux, à partir de maintenant. C’est du semi-direct.

Bon, qu’est ce que j’ai promis comme conneries à la bonne-mère ? C’est que va falloir tiendre maintenant, j’suis pas un toto, j’ai promis craché.

Ndedieu ! quand je vois la liste. Purée où est la touche formatage bas niveau ? Erase all. Surtout le coup de la brioche tranchée au beurre super moelleuse avec la trop bonne confiture de fraise des bois de ma montagne chez les loups.

  • Sinon, j’ai reçu un mail de Griotte, mais elle doit me confondre avec un copain à elle (Purée, t’imagines,  de vrai ça serait une stagiaire à moi,  elle lit mon blog. La hooonte)
  • Et puis aussi, Mite a mis en ligne le crobard que je lui ai envoyé pour son niversaire. C’est très gentil. Je suis touché. Le pb c’est que malgré le temps que ça m’a demandé, il détonne beaucoup parmi ses dessins, parce que je suis pas Desjoyaux en illu.

Ben voilà, à bientôt pour de nouvelles aventures avec mes ex.(ici, le suspense, qu’entend-il par là)

Bon, sinon, je vois aussi que j’ai quelques lecteurs, mais que mes trucs attirent pas foule de comm’s. Bah, c’est la vie.

separ mince

Suite

Page précédente où

separ mince

Notre père qui êtes aux cieux…

mots-clé : tempête, Dieu, Saintonge, janvier, 1999
Alias « La tempête ».

prière bonne mèrePromis, juré, j’fera 300 mètres du Chemin de Compostelle cet été, je mettra plus des comms provocs sur les blogs de l’Insecte et de la Mère à Tinkerbell, je fera un effort en dessin, j’écrira plus de longues pages de texte sur mon bl je diminura les fôtes d’orthographe, je jettera plus les copies dans l’escalier qui fait 20 marches, je fera un peu de régime, je me désabonnera du  site grognasses aux gros sei les échos de la bourse de Paris, je tentera plus de faire Nice-Auron à 93 de moyenne sur des routes de montagne sans parapet, j’arrettera de me la jouer Monte-Carlo pour monter à la grange, et surtout je mettra plus de l’excellente confiture de pure fraise des bois de mes prairies de fauche en montagne sur la délicieuse brioche tranchée au beurre Harrys moelleuse à souhait nouvelle recette encore plus moelleuse chaque petit déjeuner. Ptiou Un petit déjeuner sur deux seulement…

Mais faites que la tempête ne fasse pas, dans ma ferme sur la Gironde, comme il y a 9 ans (3000 tuiles, 4 arbres centenaires) ni il y a dix jours (une piscine et un prunier aux prunes délicieuses). J’ai déjà donné.

Pis je vous ai déjà apporté la preuve que j’étais opportunis un vrai croyant en dirigeant une assemblée du synode pendant trois mois.

Edit > Au passage, je vois que je suis remonté en quinzième page sur la liste des blogs arts. Waiii Oui, bon…  Oups j’ai oublié que j’étais enrhubé. Allez je réécris l’article :

Alias « la dembêde »

Bromis, vuré, j’vera 300 mèdres, Burée vé ghiant à égrire gomme za. Pon, on verra debain si je vais bieux…

Atgiao

separ mince

Suite

Page précédente où

separ mince

12

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys