ma ferme viticole 1

mots-clé : mais, ferme, saintonge, tempête, 1999

La dernière récolte : Un hectare de maïs

séparateur horizontal

champ de mais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le champ de maïs n’a plus que deux heures à vivre avant le passage de la moissoneuse-batteuse

Les peupliers centenaires et les frênes, au fond, n’ont plus que 5 semaines avant d’être terrassés par la tempête, mais personne ne le sait, car à cette date on croit encore que tout bois prend racine.

séparateur horizontal

charrette et récolte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est parti. Je ne récolte pas, je serais dédommagé en « gerbes »  On me laisse aussi royalement la charrette. Merci, c’est trop.
séparateur horizontal

récolte de grains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voila, encore une remorque de grains pour la Russie. Le pop corn ne sera planté qu’en avril prochain.
séparateur horizontal

Bientôt la photo du 1er janvier, après la tempête.

séparateur horizontal

 

 



Autres articles

2 commentaires

  1. Oui des souvenirs la tempête de 1999, quel massacre…tous ces arbres déracinés, le pire c’est que dans les forêts il y a encore des traces du passage de la tempête et rien n’a été fait par endroit pour déblayer les arbres à terre. Ils pourrissent sur place cela fait de l’engrais. Mais quand je pense que certain pays ne trouve pas de bois pour se chauffer, mais c’est encore une autre histoire.

  2. mariuss dit :

    Douceur intemporelle > Sûr, encore que dans mon coin, on était pas sur le trajet le plus violent. Mais pas très loin de chez moi cela a été impressionnant.
    De l’engrais, un arbre complet faut bien 100 ans…

Répondre

SUSANNA MASSA |
Bénédicte Delvaux |
Mes dessins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | "L'ART ET LA PEINTURE"
| Villanova Laurent
| claire fahys